Il découvre son cancer grâce à Google et porte plainte contre ses médecins

Partages

Les médecins le répètent inlassablement : il ne faut pas se soigner grâce à internet. Et pour cause plusieurs faux diagnostics peuvent être faits en se limitant aux conseils donnés par des internautes. Mais Kevin Everett, un père de famille anglais de 60 ans n’est sûrement pas du même avis.

Pendant un an, M. Everett a consulté neuf fois pour des problèmes de santé, notamment de respiration sifflante. Neuf consultations qui ne lui ont pas permis de détecter efficacement ce dont il souffrait. En effet, les médecins avaient tour à tour détecter différentes maladies dont la bronchite ou encore l’apnée du sommeil. Mais il n’en était rien.

Après être devenu sourd d’une oreille, il entreprit, de questionner Google sur son mal. Cela lui prit 15 minutes à peu près pour comprendre qu’il était atteint du cancer du nasopharynx. Pour ce faire, il avait tout simplement entré les différents symptômes dont il souffrait dans le célèbre moteur de recherche.

Reparti à l’hôpital avec cette nouvelle piste il a subi ensuite une biopsie qui a confirmé son cancer. Pis, les médecins ont affirmé que son cas aurait pu s’aggraver rapidement. Choqué par l’incapacité des médecins à trouver l’origine de son mal il a décidé de porter plainte devant une commission disciplinaire de sa région :

Si cela m’a pris 15 minutes pour savoir ce dont je souffre, pourquoi est-ce que des professionnels aguerris ne peuvent le faire?” a t-il affirmé à la presse.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.