Elizabeth Parrish, la première femme génétiquement modifiée pour ne pas vieillir

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose. Elizabeth Parrish est cependant le genre de personnes qu’il ne faudrait pas oublier. Sa particularité: elle est la première femme à avoir subi une modification génétique afin de contrer les effets du vieillissement. Si cela marche, les fabricants de cosmétiques et autres vont avoir du souci à se faire.

Mais qui est Elizabeth (Liz) Parrish? Patronne de BioViva, une société américaine de Biotechnologie, Elizabeth Parrish n’est pas tout à fait inconnue dans les milieux spécialisés. Âgée de 45 ans, elle affirme avoir subi une thérapie génique mise au point par sa société pour ralentir le vieillissement.  Elle s’est elle-même portée volontaire pour subir ce traitement, pourtant en phase expérimentale, parce qu’elle estime n’avoir rien à perdre.

Pour ralentir l’effet du vieillissement, Elizabeth Parrish a reçu en intraveineuse, une injection d’un virus modifié qui va ensuite se multiplier dans son organisme pour enfin enrichir son ADN. Aucune donnée scientifique n’a été fournie sur la composition exacte de la substance injectée à la patronne de BioViva.

Même si plusieurs scientifiques restent sceptiques sur le réel impact d’un tel traitement, la PDG elle est sûre que d’ici là elle aura gagner quelques années.

5 Commentaires

  1. On dirait que son visage n’est pas loin d’une femme qui vieillie physiquement, car les ride (signe de vieillissement) ne sont pas disparus. Kaléta

    Vieillir, c’est aussi beau.

  2. Avec cette injection d’un virus modifié,la ménopause n’a plus d’effet sur les femmes.Félicitation alors à Elizabeth Parrish

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.