Sensibilisation : un député français achète de la drogue sur le “darknet”

Partages

Le darknet, cette face sombre du net effraie de plus en plus les autorités dans le monde. Et pour cause, le darknet permet de faire ce que bon nombre de personnes ne feraient pas dans la vraie vie aussi facilement. De l’achat des armes de guerre, en passant par de la drogue, des actes pédophiles, ce “trou noir” est le lieu de plusieurs trafics.

Pour rappel, le darknet est une sorte d’univers parallèle du net, où tout le monde ou presque est anonyme tant que certaines règles sont respectées. Très prisé de certains milieux mafieux et de grand banditisme, voire de terrorisme, les activités sur le darknet explosent depuis quelques années

C’est pour démontrer un petit peu cela que le député français, Bernard Debré a décidé de fouiner dans le darknet et d’y ressortir avec des produits prohibés. Pour un coup d’essai ce fut un coup de maître puisque le député a pu, assez facilement, acheter plusieurs variantes de drogues dont de la cocaïne et du cannabis. Se défendant d’avoir voulu faire un coup de communication, il a profité de l’occasion pour alerter les autorités sur les risques que représentent le darknet, rappelant qu’on peut y acheter notamment des armes de guerre.

Il milite ainsi pour la mise en place de lois au niveau européen d’abord, puis mondial et recommande expressément la suppression de la monnaie électronique Bitcoin utilisée sur le réseau.

 

3 Commentaires

  1. Derriere l intention d eliminer les malfaits, existe l intention de bloquer toute les trous dans le control systematique de la population, faut pas croir que Debré se fait des soucis sur les problemes de drogues or des armes….Debré seulement serve les consignes de BIG BROTHER.

    • La france ne communique pas beaucoup dessus, mais elle a ses systèmes de surveillance de “captage” et décryptage des flux chiffrés (TOR par ex.)

      Là, selon moi; M. DEBRE a voulu se faire mousser. Le problème c’est qu’il donne une image de dillettante sur un vrai sujet de société (équilibre sécurité/Respect de la vie privée)

  2. “…alerter les autorités sur les risques que représentent le darknet, rappelant qu’on peut y acheter notamment des armes de guerre.”

    On achète aussi de la drogue et des armes dans les rues. Faut-il fermer les rues ?
    Les virements électroniques servent aussi à blanchir de l’argent sale. Faut-il interdire les virements bancaires ?

    Inanité d’un homme politique, dépassé par l’avancée du monde qui l’entoure

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.