Facebook Live : les meurtres en direct se multiplient aux USA

Aux USA, la nouvelle fonctionnalité de Facebook ne fait pas que des heureux parmi les inscrits du réseau social. En effet, Facebook Live qui permet de diffuser en direct les actions des internautes, des émissions de presse ou encore des diffusions institutionnelles, a depuis quelques mois capté des scènes de violence extrême. Plusieurs internautes à l’origine d’une diffusion en direct se sont faits assassinés devant les caméras de leurs téléphones et face à des spectateurs complètement traumatisés.

Les vidéos pour la plupart reprises sur Youtube et autres réseaux sociaux de partages de vidéos continuent d’engranger des vues après les drames.

Les meurtres généralement causés par des rivalités entre gangs peuvent être aussi du fait de la police. Comme le montre le meurtre récent de Philando Castile devant sa femme et sa fille.

On ne compte plus depuis quelques mois ces affaires reprises par la presse du continent américain. Difficile pour le réseau social de lutter contre la diffusion de ces vidéos. Même si la possibilité de dénoncer des vidéos existe, certaines vidéos restent disponibles après les drames, ce qui explique l’enregistrement et la diffusion sur d’autres supports.

Certaines vidéos sont supprimées, à l’instar des matchs de football en direct, ou encore de nudité.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.