Manchester United : la blague raciste de Zlatan à l’ivoirien Eric Bailly

Après son départ du PSG, Zlatan Ibrahimovic s’est installé à Manchester United. Celui qui avait déclenché de nombreuses polémiques suite à différentes déclarations en France, n’en a visiblement pas fini avec les coups d’éclat.

Dans une vidéo publiée par Eric Bailly, son coéquipier (ivoirien) sur Instagram, Zlatan Ibrahimovic a fait une blague douteuse à ce dernier qui était visiblement amusé:

Un bon anniversaire, Manu de Norvège. Félicitations, un grand salut d’Ibracadabra et d’Eric Kunta Kinté !” a affirmé Zlatan provoquant un fou rire chez le joueur ivoirien.

Mais voilà, pour certains, cette allusion à Kunta Kinté, ancien esclave mandingue n’est pas la bienvenue. Même si elle peut paraître anodine, Kunta Kinte ne rappelle pas forcément un moment heureux de l’histoire des noirs. Et une allusion fut-elle amicale est malvenue. D’autres y ont même vu une manière de comparer son coéquipier ivoirien à un esclave.

Toutefois certains internautes n’y voient qu’une blague amicale, tout comme Eric Bailly lui-même dans la vidéo ci-dessous.

👏🏾👏🏾👏🏾😄

Une vidéo publiée par Eric Bailly (@ericbailly24) le

Articles similaires:

8 Commentaires

  1. Si Eric est un esclave aux yeux d’Ibra, eh bien ce dernier l’est aussi puisqu’ils sont coéquipiers. On n’a tout entendu, on n’a tous vu et tout subit donc Ibrahimovic n’est pas celui là qui va arraché le sourire aux africains.

  2. merci eric pour ce rire juste pour lui dire qu’on est a un temp moderne et non a l’esclavage il ne perd rien pour atendre.et en plus vous etes des collègue donc sa veux rien dire

  3. Qu’est-ce qu’il y a de raciste à rappeler Kunta Kinté? Moi je suis africain et serai fier si on fait allusion à lui en parlant de moi. Faut arrêter de tout interpréter de manière tendancieuse…il y a pire que ça au quotidien comme attitude douteuse mais jamais soulignée…Ibra à Paris n’a jamais affiché un soupçon de racisme, ce qui n’est pas le cas de certains joueurs et entraineurs français…

  4. Belle façon de répondre avec le rire pour faire savoir que le temps de l’esclavage est réellement passé.
    Rire du passé douloureux des noirs c’est pardonner aux blancs le tord qu’ils nous ont causé. Par le rire rappelons à ces derniers que le temps de l’esclavage est réellement révolu et qu’il est stupide d’en reparler. Merci Eric pour cette leçon.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.