Maroc : une ado enceinte s’immole après la libération de ses violeurs

Un drame s’est produit au Maroc, plus précisément dans la ville de Ben Guerir. Une jeune adolescente de 17 ans s’est en effet donnée la mort en s’immolant après que la justice ait accordé la liberté provisoires à ses violeurs.

L’affaire du viol remonte à la fin de l’année 2015. Année pendant laquelle, la jeune fille avait été enlevée dans la ville de Ben Guerir, puis violée par ses ravisseurs. Au total 8 hommes ont violé la fille qui n’a malheureusement pas pu s’échapper.

Quelques mois après l’incident, les présumés violeurs ont été arrêtés en attente de leur jugement. Mais voilà, pendant l’enquête, le juge a accordé aux prévenus une liberté provisoire. Liberté pendant laquelle ils ont contacté la victime pour la menacer de publier les vidéos du viol, si elle ne renonçait pas à sa plainte.

Désespérée, la jeune fille s’est immolée. Secourue trop tard, et brûlée au 3ème degré elle a rendu l’âme à l’hôpital de Marrakech le lendemain. Après son décès, les médecins ont constaté qu’elle était enceinte pendant l’autopsie.

6 des huit violeurs ont à nouveau été arrêtés, les deux autres sont toujours recherchés.

Articles similaires:

3 Commentaires

  1. Bonjour à tous,
    Entièrement du même avis que ADJA KOFI. En fait, la justice s’efface devant l’argent. Cela est beaucoup plus visible chez nous en Afrique; mais la puissance de l’argent fait malheureusement entorse à la justice sur tous les continents. Dans des pays d’anciennes démocraties cela est aussi réel, mais subtilement, les institutions des grandes puissances ont masqué certaines de ces pratiques sous l’anonymat, en accordant assez de pouvoir aux avocats, qui eux mêmes, certains, bien sûr, trouvent souvent des arrangements, toujours pour honorer l’argent, au détriment de la justice; puisque certaines décisions de justice, sont prises, sur la base d’arrangements entre avocats adversaires dans un procès. Les USA sont bien en tête de cette pratique. Cela donne le sentiment que le plaignant, victime, a lui même renoncé à la justice. Et ce, grâce au pouvoir de l’argent.
    Que DIEU pardonne à cette jeune fille d’avoir mis fin à ses jours. Et, vivement que le ROI MOHAMED VI renforce la justice dans ce beau pays et protège davantage les femmes, les enfants et surtout les jeunes filles contre les agresseurs de tout genre et de l’espèce de ces huit violeurs. Que sa Majesté Le ROI MOHAMED VI donne une punition exemplaire, à la fois au juge et aux violeurs de cette jeune fille.

  2. Le juge qui a accordé cette liberté sous contrôle judiciaire devrait être radié à vie de toute fonction publique, et mis en examen pour la mise en danger déliberée de la personne d’autrui et double homicide involontaire. La décision de ce juge est le fruit de la corruption qui gangrène nos justice en Afrique.
    Généralement ces poltrons de violeurs sont souvent des fils de dignitaires eux mêmes de moralité sombre et tumultueuse.
    Voilà ce à quoi on arrive lorsque le dernier rempart de sécurité de la paix sociale, ce rampant qu’on appelle justice se prostitue avec l’univers sombre des enveloppes bien lourdes pour jouer sur la balance de l’imrtialité et de l’équité.
    Finissons avec des juges incompétents, que nous rendons puissants pour les protéger d’un clan par qui on croyait qu’ils étaient menacés. Le clan des Corleonne auquel ils appartiennent eux aussi.
    Restons vigilants
    ENFANTS DU DAHOMEY DEBOUT.

    • Monsieur Dja avec tout le respect que je vous dois.
      J’ai quelques questions petites à vous poser ; Pourriez -vous me dire c’est quoi liberté provisoire ?
      Dans quel cas beneficie t-on d’une liberté provisoire dans le droit marocain ?
      Expliquez-moi la phrase du principe général de la procédure de mise en l’examen qui dit “il est interdit au prévenu de rentrer en contact avec sa victimes ”
      Quelle est la part de responsabilité du juge dans une décision de liberté provisoire?
      Le juge doit-il être un homme de foi ou un homme de loi ?

      Dites moi Monsieur Dja kofi H. si demain, les parents d’un présumé violeur vient vous voir, parce que son enfant est en détention préventive pendant plusieurs années sans jamais rencontrer un juge d’instruction .

      En tant que juriste quel est votre démarche ?

      Peut être après avoir repondu à mes questions ,Cher Dja revoyez votre post premier post .

      Merci

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.