Nigéria : John Kerry accusé d’encourager les divisions ethniques et religieuses

Partages

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry ne s’attendait sûrement pas à ce genre de critiques. Et pour cause, en visite au Nigéria il a choisi de se déplacer dans le nord du pays victime depuis quelques années de la secte boko Haram.

Il y a parlé sécurité et a discuté à cet effet avec le sultan de Sokoto et d’autres dirigeants du nord. Mais voilà, cette rencontre a été jugée de sélective par un dirigeant d’une association chrétienne du sud du pays. Pour Supo Ayokunle, président de cette association, M. John Kerry a fait preuve d’un “manque de respect envers le caractère hétérogène du Nigeria” estimant qu’il devait rencontrer des chefs religieux des religions chrétiennes également.

Une accusation jugée trop dure, certains estimant que le secrétaire d’Etat a visité le nord du pays et les chefs religieux musulmans à cause de la secte Boko Haram. Mais pour M. Ayokunle, les chrétiens et les populations du sud (qui se déplacent au nord) sont également victimes de la secte, et pour être équitable, John Kerry aurait dû rencontrer également des responsables chrétiens. Pour le moment pas de réaction officielle du côté des Etats-Unis.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.