Donald Trump sur les migrants extrémistes : Nous avons affaire à des animaux

Partages

C’est connu, le candidat républicain n’a pas la langue dans sa poche, quitte à heurter les sensibilités. Son dernier coup d’éclat, en déplacement à Portland, Donald Trump a prononcé un discours virulent contre les migrants accusés de terrorisme.

Pour étayer son argumentation, il a cité plusieurs cas de migrants accusés de fricoter avec le milieu terroriste, donnant l’exemple de l’étudiant marocain arrêté alors qu’il préparait un attentat.

Nous avons affaire à des animaux” accusant les immigrés de plusieurs pays (Maroc, l’Afghanistan, l’Irak, le Pakistan, les Philippines, la Somalie, la Syrie, l’Ouzbékistan et le Yémen) d’être des menaces permanentes pour les Etats-Unis

Pour lui, les américains devraient se méfier de Mme Clinton qui veut “importer” en masse ce genre d’immigrés se posant ainsi en défenseur de l’Amérique. Cette déclaration a choqué les ressortissants de certains pays concernés. C’est le cas du Maroc dont la presse n’a pas hésité à relayer massivement l’information provoquant la colère des internautes.

Ce n’est pas la première fois que les déclarations de Donald Trump crée la polémique. Il y’a quelques jours, il s’attaquait à la famille d’un soldat américain mort en Irak. Cet américain était de confession musulmane

Articles similaires:

2 Commentaires

  1. dans un autre angle ces eux americains et europeens qui ont frabrique ses soit disant musulmans. le retour de l’accenseur est tres douloureux et triste. je cautionne “ces terrorristes sont des employes du diable”

  2. donald trump a raison et 1000 fois raison . quand l’on egorge des etres humains avec sang froid et que sous pretexte que c’est leur allah qui a besoins de ces sanguinaires de theatre, il faut les traiter d”animaux .
    je dirai que trump a trouve un mot faible.
    ces terrorristes sont des employes du diable et du veset satanique .

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.