Après le colonel Kadhafi, le maréchal Khalifa Haftar, prochain guide libyen ?

La nature a horreur du vide. C’est un fait. Après la campagne destructrice menée par la France, la Grande Bretagne et les Etats-Unis qui ont conduit à un chaos indescriptible dans un pays auparavant stable et prospère, l’on se demandait qui pouvait valablement remplacer Mouammar Kadhafi, guide libyen de la révolution.

Avec les éléments actuels dont nous disposons, tout porte à croire qu’un militaire est en bonne voie pour reprendre la place laissée vacante par le guide tant apprécié en Afrique. Cet homme n’est ni plus, ni moins, le maréchal Khalifa Haftar. Qui est-il?

Le maréchal Khalifa Haftar est avant tout un ancien fidèle de Mouammar Kadhafi. Il avait notamment participé avec lui, en septembre 1969 au coup d’état. Il avait également joué, en 1987, en tant que chef d’un corps d’élite, un rôle prépondérant dans la guerre contre le Tchad avant d’être fait prisonnier avec l’aide des américains et des français déjà opposés à cette époque à la Libye.

Il avait alors pris ses distances avec le guide libyen ce qui l’a conduit à soutenir la révolution en dirigeant une faction armée en 2011. Bien qu’ils aient finalement, avec l’aide des américains, des français, des anglais et de certaines milices islamistes renversé le régime de Kadhafi, le maréchal a accusé les occidentaux de venir s’enrichir en Libye en laissant le pays dans le chaos; il a également critiqué l’inaction du gouvernement de “pacotille” en place et les islamistes qu’il juge dangereux.

Il se décide finalement à créer une armée capable de reprendre le dessus. Pour ce faire il parvient à réunir ensemble des anciens éléments de l’armée et des milices de plusieurs tribus contre les islamistes et le pouvoir en place.

Récemment, les hommes du maréchal Haftar ont pris le contrôle d’importants puits pétroliers et d’après les révélations de RFI, il est arrivé à obtenir le soutien de plusieurs pays, dont le Tchad où il a été récemment reçu, l’Egypte du président Abdel Fattah al-Sissi, les émirats et le soudan.

Dans son armée plusieurs témoignages non confirmés pour l’instant indiquent la présence de soldats tchadiens et soudanais. Avec cette nouvelle donne, tout porte à croire que le maréchal Haftar a des chances de prendre le contrôle de la Libye, mais surtout d’unifier les libyens contre les jihadistes, et qui sait, les occidentaux… tout comme un certain Mouammar Kadhafi il y a de cela quelques décennies.

Lire Intervention en Libye : le parlement britannique critique la France et le Royaume Uni

Haftar pourra-t-il prendre la relève d’un guide qui après avoir été décrié est regretté dans son propre pays et au-delà? Va-t-il poursuivre les politiques de ce dernier où choisir de s’aligner dans le camp des occidentaux? Seul l’avenir nous le dira.

Articles similaires:

12 Commentaires

  1. oh! ça fait pitié!(…), qu’il imite le feu kadhafi pour que la paix reprenne sa place en libye.les africains,les africains! dieu vous voit dans le noir!

  2. Peu importe qui il soit tout ce que le pay a besoin c7 un dirigeants qui pourrait peut-être ramenée un peu d’ordre. Pour que la population libyenne aie la moindre paix

  3. Le plus important actuellement est le retour à l’ordre, et à un president reconnu et accepté par le peuple lybien et non par les etrangers non moins les occidentaux. Ke le general nous prouve qu’il en est capable…

  4. N’importe quoi, il va échouer. Comment peut-il prétendre devenir guide alors que c’est exactement ce qu’il a combattue avec l’aide de ses maîtres occidentaux. Assoiffé de pouvoir wai, il a fait prendre l’espoir à tout un continent, pauvre idiot!

  5. N’importe quoi, il va échouer. Comment peut-il prétendre devenir guide alors que c’est exactement ce qu’il a combattue avec l’aide de ses maîtres occidentaux. Assoiffé de pouvoir wai, il a fait prendre l’espoir à tout un continent, pauvre idiot!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.