PARTAGER

Au Nigéria, l’armée a officiellement réagi à la récente sortie du chef de Boko Haram. En effet alors qu’on disait le groupe terroriste en proie à des luttes intestines pour désigner un nouveau chef, Abubakar Shekau avait dans un premier temps démenti l’information à travers la diffusion d’un élément sonore.

Puis vint l’épisode de la blessure de Shekau annoncée par l’armée nigériane. Cette fois-ci le leader de Boko haram a choisi d’apparaître dans une vidéo pour infirmer cette information : «Vous avez dit sur les réseaux sociaux m’avoir blessé ou m’avoir tué (…) Mais Je vais parfaitement bien» a t-il entre autres déclaré.

Face à cette déclaration vidéo, l’armée nigériane a affirmé que Shekau tentait de nier sa blessure lors d’un raid aérien et que cette démarche prouvait qu’il était « mentalement dérangé », annonçant par la même occasion avoir tué une vingtaine de terroristes lors d’une attaque ratée de ces derniers.

La guerre contre Boko Haram avait pris une toute autre tournure avec l’arrivée au pouvoir du président Muhammadu Buhari qui avait promis en finir avec le terrorisme dans le pays.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here