Jean Ping (Gabon) : le pouvoir d’Ali Bongo tue tous les jours

Au Gabon, la situation semble s’envenimer, si l’on s’en tient aux déclarations de Jean Ping, opposant et candidat malheureux d’après les résultats donnés par les autorités gabonaises. Sur la chaîne française France24, Jean Ping a fait des déclarations plutôt graves concernant les autorités gabonaises, pointant directement du doigt le président Ali Bongo.

Pour M. Ping, le pouvoir d’Ali Bongo tue tous les jours, et a déjà tué entre 50 et 100 personnes depuis la proclamation des résultats. Il a demandé aux journalistes internationaux de faire leur travail en faisant le tour des hôpitaux, des morgues et des prisons.

Nous acceptons toutes les médiations, parce que nous voulons que la démocratie et la paix triomphent” a-t-il déclaré concernant la médiation de l’Union Africaine.

Appelant indirectement la France et ses alliés européens à faire pression sur Ali Bongo pour que le recomptage des voix soit organisé, Jean Ping a affirmé que parmi les soldats cagoulés pro-Bongo figurent des personnes qui s’expriment en anglais, d’autres portugais, pointant donc du doigt des alliés sous-régionaux d’Ali Bongo.

Lire Ali Bongo : Jean Ping (accusé de fraudes) a fait 100% dans certaines régions au Gabon

Il a salué la démission du ministre Séraphin Moundounga (lire ici) et a affirmé qu’il n’avait jamais appelé à la grève générale bien qu’un mot d’ordre ait été lancé sur son compte twitter.

Articles similaires:

4 Commentaires

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.