Afrique : comment le Burundi participe au pillage de l’or de la RDC

Une révélation faite par RFI qui va une fois encore mettre en difficulté le pouvoir burundais. Et pour cause, une sombre affaire de trafic d’or vient brouiller une fois encore les cartes du gouvernement burundais, premier pays à lancer sa sortie de la cour pénale internationale.

De quoi s’agit-il? S’intéressant à la vente d’or du Burundi à Dubaï, des enquêteurs se sont rendus compte que les montants officiels déclarés par le gouvernement burundais sont largement en deçà des quantités notées du côté de Dubaï.

Les enquêteurs ont ensuite retracé le parcours de l’or vendu par les autorités du Burundi et ont pu constater qu’il s’agissait de l’or du Sud-Kivu et du Nord-Katanga (provinces de la RDC). La RDC, pays aux multiples ressources naturelles est en proie depuis la chute de Mobutu Sese Seko à des rivalités de différentes factions rebelles dont la célèbre faction rwandaise des FDLR. Toutefois d’après les enquêteurs les rwandais ne participeraient pas au trafic de l’or. Ce trafic serait, toujours selon eux, mené par plusieurs pays dont l’Ouganda, la Tanzanie et le Burundi, pays à partir duquel l’or est convoyé vers des acheteurs notamment à Dubaï.

Le Rwanda quant à lui serait impliqué dans d’autres trafics notamment celui du coltan.

Lire l’article de RFI

Articles similaires:

1 Commentaire

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.