Cuba : Fidel Castro est mort

Partages

Fidel Castro, le père de la révolution cubaine est mort ce vendredi 25 novembre 2016 à l’âge de 90 ans. L’annonce de sa mort a été faite par son frère Raúl Castro, l’actuel Chef d’Etat cubain à la télévision nationale.

« Le commandant en chef de la révolution cubaine est décédé ce soir à 22h29 » a annoncé Raúl Castro. La dernière apparition publique du puissant homme d’Etat cubain remonte à août 2016, lors de ses 90 ans à la Havane. Entouré de Nicolas Madouro le Président vénézuélien et de son frère Raúl Castro, l’homme fort de Cuba s’en était une fois encore pris aux Etats-Unis qu’il a toujours perçu comme le pire ennemi de son pays et de son régime. Fidel Castro a affirmé avoir « ri face aux plans machiavéliques des Présidents américains ». Critiquant Obama après sa visite à Hiroshima, Fidel Castro a dénoncé  un discours « dépourvu d’excuses pour le massacre de milliers de personnes » sous les bombes américaines.

Critiqué sur la scène internationale, l’homme qui a été contraint de quitter le pouvoir pour des raisons de santé est un héros dans son pays où il est vénéré. Entré triomphalement à la Havane en 1959 après avoir renversé le régime dictatorial du général Fulgencio Batista, Fidel Castro s’est forgé une réputation d’un vaillant guérillero nationaliste.

Articles similaires:

3 Commentaires

  1. Fidèl CASTRO et les cubains ont bien montré que l’on pouvait être pauvre et défendre avec succès sa dignité .Que la terre lui soit légère et que le tout puissant, Dieu créateur du ciel et de la terre puisse le recevoir dans son royaume pour sa paix éternelle.

  2. Les cubains ont payé très chers leur opposition aux USA, leurs options idéologique et la mentalité d’assiégé du régime de CASTRO (plus de 600 tentatives de meurtre…).

    Pour les africains Cuba et CASTRO resteront les seuls AU MONDE, qui ont directement aidé 3 pays africains à accéder à l’indépendance. Guinée-Bissau, Angola, Namibie.
    Directement en envoyant des milliers d’hommes combattre sur le terrain contre la volonté des russes qui menaient la Perestroïka et les angolais à l défaite (les russes sont nuls en combat de brousse).
    En échange de l’indépendance de la Namibie, ils ont imposer le retrait de l’Afrique du Sud de l’Apartheid, d’Angola.

    Ils ont fait tout ça pour RIEN ! Ni pétrole, ni manganèse, RIEN !

    Salut à cet homme, Fidel CASTRO. l’Histoire a donné son jugement, celui de DIEU s’impose par dessus tout.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.