PARTAGER

Après une tournée en Europe et un bref passage aux Etats-Unis où il a plaidé sa cause, l’opposant gabonais Jean Ping qui affirme avoir remporté la dernière présidentielle ne veut pas lâcher prise.

Selon les médias internationaux, le leader de l’opposition gabonaise promet “un rapport de force total” et annonce une conférence pour se mettre en “ordre de bataille“.

Mais au cas où tout ceci ne marcherait pas, il pense sérieusement aux législatives du mois de décembre :

« si nous décidons de participer, nous allons le battre, comme nous l’avons toujours battu » avertit-il très sûr de lui.

Du côté du pouvoir, depuis l’annonce finale de la cour constitutionnelle, aucune réaction officielle n’a été enregistrée. Les violences post-électorales semblent loin derrière, mais on ne saurait prédire la réaction des soutiens de Jean Ping à son retour dans le pays.

Suivre ici l’évolution de la situation au Gabon

PARTAGER

5 Commentaires

  1. jean ping reve debout e il n’aboutira jamai a l’objectif kil c fixé come declaré la guerre a ali bongo chers gabonais ns somme tous d l’afrique centrale,kan les elephants ce battent les herbes en soufre c a d ke kan vs allez comencé a vous entretué dmandé où seraient la famille de jean ping e celle d’ali bongo loin a l’etrangé ds les climatiseur a vous voir saigné coe ds boeuf a l’abatoir ,cher partisan d jean ping accepté votre defaite e atendaient le prochain election c la seul solution

  2. il est nee de mère gabonnaise et il a grandi en terre gabonnaise tandis que Ali il est même pas 1%gabonnais un president qui a de la peine à montrer son acte de naissance au peuple.

  3. Monsieur PING doit rester tranquille. les élections sont terminées et s’il tient coûte que coûte à être président, qu’il aille se présenter en Chine. Physiquement, il est Chinois plus que Gabonais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here