PARTAGER

Pour ceux qui pensent que Donald Trump ne mettra pas en œuvre son programme hyper-protectionniste, le nouveau Président des Etats-Unis annonce déjà les couleurs pour ses 100 premiers jours de gouvernance.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux lundi, le milliardaire porté à la Maison Blanche a réitéré que son agenda sera basé sur un principe central à savoir « l’Amérique d’abord ». Par-là, Donald Trump entend faire en sorte que « la prochaine génération de produits et d’innovations ait lieu sur le sol américain ».

Ceci dans tous les grands secteurs industriels. A cette furie protectionniste de Trump, le partenariat TransPacifique (Ttp) chèrement négocié et obtenu par Barack Obama ne résistera pas. Le nouveau  patron de la Maison Blanche annonce qu’il enverra un avis d’intention pour le retrait des Etats-Unis de ce traité de libre-échange signé par douze pays de la région Asie-Pacifique qui à eux seuls, font 40% de l’économie mondiale.

Donald Trump veut plutôt des accords bilatéraux qui selon lui, seront « plus justes ». Aussi, le climato-sceptique Président américain ne veut pas s’embarrasser des mises en gardes sur le réchauffement climatique. Il a annoncé sauter les verrous environnementalistes avec la création d’emplois dans le secteur de l’énergie. Il n’a pas occulté la sécurité intérieure et la protection contre toute forme de cyber-attaque.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here