Attaque terroriste au Burkina : la France promet son appui aux Etats du G5 Sahel

Partages

Une fois encore victime d’une attaque terroriste, le Burkina Faso reçoit la solidarité de la France. « La France exprime ses condoléances et toute sa solidarité aux familles des victimes ainsi qu’aux autorités du Burkina Faso » a indiqué le Quai d’Orsay dans un communiqué après l’attaque qui a visé, le vendredi 16 décembre 2016, un poste de l’armée burkinabè à Nassoumbou dans la commune de Djibo, frontalière avec le Mali.

L’attaque qui a eu lieu autour de 5h30, heure locale, a selon le Président Kaboré, coûté la vie à 12 soldats membres du détachement du Groupement des forces anti-terroristes (Gfat) de l’armée burkinabè. La destruction de véhicules, de munitions  et des incendies de bâtiments incendiés ont été également enregistrés.

Pour Paris,  « cette nouvelle attaque illustre la nécessité de poursuivre les efforts engagés dans la lutte contre le terrorisme ».  La France s’engage à être aux côtés du Burkina et des autres pays du G5 Sahel qui subissent les agressions terroristes.

« Notre détermination commune à combattre les individus et les groupes qui tentent de déstabiliser la région ne fléchira pas. Face à cette menace, la France poursuivra son appui aux Etats de la région, en particulier dans le cadre du G5 Sahel » a promis le Quai d’Orsay.

Articles similaires:

2 Commentaires

  1. vous avez bien dit Gfat (groupement des forces anti terroristes) pour lutter contre terrorisme hummmmmmm 12 morts en leur sein il faut revoir l’encadrement et la formation

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.