PARTAGER

Alors que le Cameroun est secoué par la violence dans les parties anglophones du pays, un jeune camerounais a décidé de ramener un peu de joie dans les cœurs de ses concitoyens.

Pour rappel, les habitants des zones en ébullition réclament (pour certains) pas moins qu’une séparation. La ville de Bamenda est l’une des plus touchées. Un drapeau séparatiste y a même été hissé.

Pour le concept “courber-dos“, (#CourberDosChallenge) ou encore #Bidoungchallenge Tout a commencé avec l’image d’une salutation entre Paul Biya et un de ses ministres. Courbé plus qu’il n’en faut, la posture du ministre a amusé les internautes camerounais.

Sur la photo (visible ci-dessus) le ministre s’était courbé avec insistance pour saluer son président. Une attitude qualifiée par l’auteur du concept, Dariche Nehdi, d’attitude “atalaku” du nom du mouvement ivoirien qui consiste à encenser une personnalité pour obtenir ses faveurs.

Depuis, plusieurs dizaines d’internautes se sont prêtés au jeu, avec des postures les unes plus amusantes que les autres.  Une petite parenthèse dans une situation tendue qui prend de l’ampleur au Cameroun et que Dariche Nehdi veut endiguer par la force du net en appelant ses frères à adopter le concept plutôt que la violence.

PARTAGER

3 Commentaires

  1. la violence doit faire place à l’humour et au dialogue
    le cameroun est un et indivisible.
    je ne suis ni anglophone ni francophone je suis camerounai

  2. Le ministre de l’intérieur camerounais a mis en évidence (mais de façon plus nette) une posture propre à celle que l’ancien béninois (BONI YAYI) adoptait pour saluer ses paires.Ne l’incriminons donc pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here