PARTAGER
(AP Photo/Rebecca Blackwell)

Yahya Jammeh n’aime pas la contradiction. Lui qui avait nommé comme ambassadeur aux USA, son compatriote Omar Faye, n’a pas supporté l’appel que ce dernier avait lancé sur les réseaux sociaux.

En effet, M. Omar Faye, ambassadeur gambien aux USA avait appelé son président, Yahya Jammeh à céder le pouvoir dans un message partagé sur Facebook: “En tant qu’ancien militaire, j’ai appris la loyauté au pays avant toute chose. J’espère que les forces armées et de sécurité soutiendront la volonté du peuple faite le 1er décembre 2016. ” avait-il entre autres déclaré.

Un message qui a vite énervé le président Jammeh qui vient de le démettre de ses fonctions. Une initiative qui montre que Yahya Jammeh ne compte pas se faire dicter sa conduite.

Au niveau de la CEDEAO qui a pris à bras le corps le problème, les présidents Buhari et Mahama ont été désignés pour poursuivre la médiation. Alassane Ouattara, président ivoirien avait quant à lui déclaré que Adama Barrow serai investi en janvier.

PARTAGER

5 Commentaires

  1. LIBYE , IRAK , SYRIE, AFGHANISTAN, MALI, ET AUTRES COINS DU MONMDE EN FEU .
    BIENTOT ET NON PAS MON SOUHAIT , LA GAMBIE,.
    L’ONU ET LES OCCIDENTAUX VONT ENVOYER DES GENS BOIRE DU VIN SOUS LES CADAVRES .
    JAMMEY N’A QU’A FAIRE APPEL AUX RUSSES !

  2. Bonjour chers amis,
    Moi je ne comprends pas et ne sais pas ce qu’on reproche à YAYA JAMMEH, le monsieur a saisi les autorités compétentes, il n’est pas passé par la voie des armes et une partie du monde s’inquiète. Je pense que cette saisine est inscrite dans leur constitution. Si vous pensez que c’est parce que c’est lui qui nomme une partie des membres, j’aimerais savoir si c’est aujourd’hui qu’il veut le faire ou bien c’est réglementaire chez eux? Je vois que l’opinion international est allé trop vite en besogne.
    Merci!

  3. Ils sont tous du même moule à l’Occidental ; comment dire qque chose sur les dérapages de Barro. Voilà qqu’un qui manque de retenue et de diplomatie. Comme si ils ne feraient pas comme Jammeh, si ménacés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here