Gambie : le ministre Bojang reste prudent sur les intentions de Yahya Jammeh

(AP Photo/Rebecca Blackwell)
Partages

En Gambie, c’est toujours le statu quo, depuis l’annonce ce dimanche par Yahya Jammeh du dépôt d’un recours devant la Cour suprême pour contester les résultats (lire ici).

En effet, alors que des forces de sécurité ont été déployées par le président Jammeh dans des endroits stratégiques, l’Union africaine, le Sénégal et la Communauté internationale ont tous condamné la décision de Jammeh de rejeter les résultats préalablement acceptés.

Une délégation de la CEDEAO devrait arriver demain en Gambie pour rencontrer Yahya Jammeh. Cette délégation est composée de Chefs d’Etats de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Mais l’inquiétude demeure : Yahya Jammeh va-t-il accepter de rencontrer ces Chefs d’Etat? Joint par la BBC, le ministre gambien de l’information, Shérif Bojang n’a pu confirmer la rencontre.

Shérif Bojang : “J’espere. Très probablement ” BBC: Que ferait -il si les chefs d’État lui demandaient de quitter le pouvoir ? Shérif Bojang : ” Vous devriez poser la question au président pour avoir une réponse définitive à cette question

Cette réserve de M. Bojang est-il un signe de scission au sein du clan Jammeh? Ou veut-il juste laisser à Jammeh la possibilité de conserver un effet de surprise?

Réponse demain!

Suivez ici les derniers développements de la situation en Gambie

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.