PARTAGER
(AP Photo/Rebecca Blackwell)

L’incroyable vient de se produire en Gambie alors que tout le monde pensait la page de Yahya Jammeh tournée. En effet, quelques heures après l’annonce du nouveau président de ne pas organiser une chasse aux sorcières, l’ancien président déclaré perdant, Yahya Jammeh a décidé de contester la victoire de son challenger.

« De la même manière que j’ai accepté les résultats en croyant fidèlement que la Commission électorale indépendante était indépendante, honnête et fiable, je rejette par les présentes les résultats en totalité. Permettez-moi de répéter : je n’accepterai pas les résultats en fonction de ce qui s’est passé » a affirmé Yahya Jammeh qui appelle à de nouvelles élections

Il y’a quelques jours les médias sénégalais très informés de la situation en Gambie avait annoncé qu’un coup se préparait du côté de Yahya Jammeh!

Lire Volte-face de Yahya Jammeh : le Sénégal hausse le ton

A t-il été inquiété par les déclarations de Mme Fatoumata Jallow-Tambajang (membre de la coalition de M. Barrow) qui annonçait qu’il serait poursuivi? Nul ne peut le confirmer avec certitude. Une chose est sûre, Yahya Jammeh est désormais décidé à rester au pouvoir jusqu’au bout.

PARTAGER

9 Commentaires

  1. Personne n’accepterait de tout perdre de perdre: geler ses avoirs et ceux de ses proches, le jeter en prison, bref l’humilier ….. je ferais exactement la même chose si je suis Jammeh, qui est con?

  2. « Il me semble que Yahya Jammeh devient maître de ses facultés, qu’il a probablement repris la raison dictatoriale. Comme cela peut leur porter sur les nerfs(occidentaux)!»

  3. Au delà de tout commentaire ,je vous disais dans mon scepticisme après les élections qu’il était très tôt de vendre la peau de l’ourse avant de l’avoir acheté/avec ces chefs africains à la grande boulimie de commandement C’est la griffe des félins.La saga vient de commencer . Mais bonjour les dégâts à la gambienne

  4. nous avons un problème en AFRIQUE les règlements de compte par le vainqueur. voilà nous devons savoir négocier le passage d’un pouvoir à l’autre. aux Etats Unis l’une des plus vieilles démocratie au monde, le virulent président élu a renoncé de poursuivre madame Clinton malgré que le contraire ne changerait pas le cour de l’histoire aux usa. en Afrique souvent c’est le contraire.

  5. L’opposition n’a pas encore eu le pouvoir et déja les menaces de part et d’autre que le Président Yahya Jammeh ira en prison et qu’il ne sortira pas du pays et déja le règlement compte a commencé par faire surface.
    Je ne suis pas étonné de voir un tel revirement de la situation et c’est la faute de cette dame dite de l’opposition et je disais les gambiens ont raté une belle occasion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here