PARTAGER

Lors du dernier sommet de la francophonie, le président sénégalais Macky Sall a confié à la chaîne française TV5 ses sentiments sur le sommet en question, mais également sur plusieurs sujets dont les valeurs portées par le premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Ce fut l’occasion pour le président sénégalais de revenir sur la question de la légalisation de l’homosexualité en Afrique.

Qu’il vous souvienne que lors d’une interview à Itélé en 2015, le président Macky Sall avait ouvertement critiqué ce qu’il appelait la volonté des occidentaux d’imposer des modes de vie à l’Afrique en les appelant à respecter la différence des africains.

Au nom de quoi, parce qu’ailleurs l’homosexualité est dépénalisée, cela doit être une loi universelle? (…) tous les pays ne sont pas les mêmes, n’ont pas les mêmes histoires, n’ont pas les mêmes évolutions.” avait-il entre autres déclaré

Lire Macky Sall sur l’homosexualité au Sénégal : tous les pays ne sont pas les mêmes

Sur les idées de Justin Trudeau

A Madagascar, interrogé sur les valeurs portées par le très apprécié premier ministre canadien Justin Trudeau sur les questions des droits des femmes et des homosexuels, le président Macky Sall a réitéré ses propos tout en saluant les idées de M. Trudeau :

Le premier ministre Trudeau est un homme exceptionnel et évidemment c’est un progressiste. Il y’a des idées que je partage totalement avec lui, et il y’a d’autres que je ne partage absolument pas du tout. Je respecte ses opinions sur la question des homosexuels, nous nous avons nos opinions et nous tenons à ce qu’elles soient respectées. Je l’ai dit au président Barack Obama :  dans nos sociétés nous avons aussi des homosexuels qui vivent leurs vies. Mais il faut pas qu’on essaie d’imposer aux sociétés africaines une manière d’être; ça nous ne pouvons pas l’accepter. (…) il faut tenir compte des réalités des uns et des autres. ” a t-il dit.

Il a cependant rejoint le premier ministre Trudeau sur les questions des violences faites aux femmes et sur les mariages précoces contre lesquelles les sociétés africaines doivent lutter.

PARTAGER

9 Commentaires

  1. Je pense que l’Afrique a beaucoup de défis à relever. Quel avantage ttirera ll’Afrique de la légalisation de cette perversion ? Faut il faire toit ce que le blanc fait. Nous africains,nous nos africaines. Nous défendons l’identité africaine. Chers dirigeants africains ne vous laissez pas faire.

  2. La sexualité “normale” en Afrique Noire à partir d’un certain âge est comme le boire et le manger car elle n’est pas entourée de frioritures ni de poésie. C’est un besoin que l’on satisfait et s’il en découle un enfant alors tant mieux. Dans les pays islamiques d’Afrique Noire la sexualité est régie par des règles rigides avec la femme qu’on doit tenir à distance tant qu’on n’a pas l’autorisation des parents. On peut comprendre que d’autres expressions de la sexualité aient cours dans ces milieux sans pour autant les accepter car arrivés à l’âge de procréer ou de fonder une famille ces travers sexuels n’ont plus cours. Nous ne devons pas tout prendre des mœurs sophistiqués des Occidentaux car parfois l’incompatibilité s’impose d’elle même.

  3. Cette histoire d’homosexualite ne doit pas se faire attendre a nos oreilles nous les africains, si parmis nous il ya ces genres de personnes, on n’en peut rien, mais les occidentaux ne doivent pas nous exiger de légaliser cela. C’est une violation grave de nos valeurs et cultures entant qu africains. Lhomosexualite doit se limiter en europe et en amérique, pas en afrique.

    • Ce qui est terrible,est que SATAN qui possède les corps des homosexuels les a convaincue que,ce qu’ils font est normal, il les a plâtré l’esprit, heureusement,L’ESPRIT de DIEU parle aussi à leur conscience ne serait-ce que pendant 15 secondes chaque jour et les disant que ce qu’ils font,est mal,c’est cette voix qu’ils doivent tout faire pour obéir et suivirent,que le SEIGNEUR leur en donne la possibilité et la force de le suivre AU NOM PUISSANT DE JÉSUS-CHRIST

  4. On va bien les frapper s’ils font leurs conneries devant nous. Qu’ils les fassent en cachette c’est leur vie. Pour le moment, on en veut pas. Messieurs et mesdames les occidentaux, sachez que chaque peuple suit son évolution. Nous allons prendre ce qui est bon chez nous et les adapter puis rejeter ce qui nous semble mauvais pour le moment. Il y a 50 ans, les acceptez-vous aussi ?
    Bandécons comme dirait ma grande tante du village.

  5. On veut toujours nous faire croire que c’est toujours en Afrique qu’il y a des problèmes auxquels il faut trouver des solutions exogènes et externes.

    Bande d’hypocrites de lobby des groupes de perversion et criminels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here