PARTAGER

En Gambie, la mission spéciale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a échoué à convaincre le président gambien Yahya Jammeh de céder le pouvoir à son rival comme initialement prévu.

Face à la situation complexe que présente la nouvelle attitude de Jammeh, l’Organisation des Nations Unies est montée au créneau via son représentant en Afrique de l’OuestMohamed Ibn Chambas.

Ce dernier a affirmé dans la presse française que le président gambien va devoir céder le pouvoir en Janvier à son rival, Adama Barrow, tout en déplorant le déploiement militaire dans les locaux de la Commission électorale, parlant de violation de l’indépendance de la Commission; indépendance pourtant garantie par la constitution.

Lire Gambie : Jammeh tient tête, le Sénégal protège Barrow

 

PARTAGER

3 Commentaires

  1. Je ne comprendrai jamais mes frères africains. Même si l’ONU n’a aucune crédibilité, comment peut-on sérieusement cautionné ce que Yaya JAMMEH fait subir à son peuple et ce volte-face indigne ? N’aurait-il pas mieux valu pour lui de truquer comme d’habitude et même honteusement comme au Gabon ?
    Pauvre afrique !

  2. L’ ONU DEVRAIT BALAYER DEVANT SES PORTES AVANT DE CHERCHER A DONNER DE LECONS A YAYAH JAMMEH !
    N’EST-CE PAS L’ONU QUI A CAUTIONNE LA MORT PAR ASSASSINAT DE KHADAFFI ?
    LE TROUBLE AU MALI .
    L’IRAK.
    L’AFGHANISTAN .
    NE SERAIT-CE POUTINE QUE LA SYRIE SERAITY AUJOURDHUI A GENOU .
    L’ONU VA CHERCHER A TUER YAYAH DJAMMEY ET LE PAYS SERAIT PLONGE DANS LE KO TOTAL .
    PAUVRE ONU !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here