Rdc : possible remaniement du pléthorique gouvernement de Kabila

C’est ce mercredi 21 décembre 2016 que reprennent les négociations pour la paix que dirige la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) après la suspension des travaux samedi dernier.

Malgré une journée de mardi particulièrement meurtrière le dialogue va se poursuivre, a confirmé l’abbé Nshole, secrétaire général adjoint de la Cenco. Ce dialogue dont les conclusions sont très attendues réunit les signataires de l’accord d’octobre dernier et l’opposition ayant boycotté le processus conduit par le médiateur Edem Kodjo. Alors que le dialogue engagé par la Cenco est en cours, lundi, à quelques heures de la fin de son mandat constitutionnel, le Président Joseph Kabila a nommé un gouvernement pléthorique de 67 membres.

Beaucoup se demandent ce qu’il adviendra de ce gouvernement au terme du présent dialogue. Selon l’abbé  Nshole, le Président Kabila reste « ouvert aux conclusions qui devraient sortir des négociations directes que les évêques encadrent » et disposé à « effectuer toute modification nécessaire du gouvernement » qu’il vient de former.  Du côté de l’opposition qui reste sur ses gardes face au pouvoir, Lisanga Bonganga, membre du Rassemblement, principal regroupement d’opposition, il est urgent de « régler le problème de la légalité et de la légitimité des institutions » afin  d’organiser les élections en 2017.

Au pouvoir depuis 2001 et forclos pour une nouvelle présidentielle, le Président Joseph Kabila est soupçonné de faire feu de tout bois pour se maintenir à la tête du pays.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.