PARTAGER

En RDC, après le blocage de certaines fonctionnalités des réseaux sociaux, le gouvernement Kabila ne veut pas laisser n’importe quel matériel militaire rentrer dans le pays.

Pour preuve, le dernier incident entre la Belgique et la République démocratique du Congo survenu jeudi dernier. En effet, un avion de transport militaire type C-130 Hercules appartenant à la Belgique a été refoulé par les autorités congolaises après son atterrissage à l’aéroport de Kinshasa-N’Djili.

Prié de redécoller immédiatement, le pilote n’a eu d’autres choix que de repartir vers la Belgique. Mais que faisait un avion militaire en RDC par ses moments troubles? Pour rappel, le pouvoir congolais fait face à une fronde de la population dans son projet de report des élections et de maintien de Kabila au pouvoir.

Pour les autorités belges, l’avion en question n’avait rien de menaçant : cet avion effectuait un vol de réapprovisionnement au profit des contingents militaires belges installés dans le pays; mais les autorités congolaises affirment que de tels vols nécessitent des autorisations spéciales.

Le lendemain des journalistes belges étaient également expulsés du pays.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Je suis parfaitement d’accord avec les autorites congolais. Un avion congalais va atteri chez eux sans autorisation prealable. Les africains doivent cprendre qlq choz .

  2. L’implication de certaines autorites catholiques dans la politique Congolaise montre la partialite et montre l’echec de l’avancement de l’Evangile par l’eglise catholique en RDCongo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here