PARTAGER

En visite aux Etats-Unis, Denis Sassou-Nguesso, le Président du Congo envisage  discuter de la crise libyenne avec Donald Trump. Selon un communiqué de la présidence congolaise, au cours de cette rencontre prévue pour ce mardi 27 décembre, il sera question des moyens pour mettre fin à la crise en Libye.

Pour le ministre congolais de la Communication, Thierry Moungala, le Président Sassou-Nguesso est un des acteurs principaux sur le continent pouvant donner des précisions au nouveau Président américain sur les situations en Libye et sur le continent de façon globale. Accepter d’échanger avec le Président congolais, est pour le ministre, une preuve d’« un certain pragmatisme » de Trump. Du côté de l’opposition, on donne toute une autre explication à cette visite. « S‘il vient pour cautionner les régimes qui ont perdu toute légitimité…ça ne rassure pas. » a déclaré à Rfi, l’opposant Charles Zacharie Bowao.

PARTAGER

3 Commentaires

  1. Je ne suis pas contre Monsieur SASSOU, arretons de donner des fausses informations au peuple, du point de vue juridique TRUMP ne peut pas recevoir x ou y président au motif qu’il n’a pas encore preté serment. La demission du ministre des affaires etrangères et celui de la communication doivent demissioner pour legereté dans la gestion de la diplomatie et de la communication

  2. Sassou n’a pas été reçu par Donald Trump. C’est une fausse information divulguée des autorités Congolaises. Il est rentré la queue entre les jambes à Brazzaville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here