PARTAGER

Washington passe aux sanctions ciblées contre des acteurs clés du système Kabila à la tête de la République démocratique du Congo. Le Trésor américain a annoncé qu’il a placé sous sanctions, Evariste Boshab le ministre de l’Intérieur et Kalev Mutondo, patron des services de renseignements congolais accusés d’être un frein au processus démocratique dans le pays.

« Evariste Boshab et Kalev Mutondo sont placés sur la liste des sanctions pour avoir engagé des actions ou politiques mettant à mal le processus démocratique ou des institutions en Rdc » a indiqué le Trésor américain dans son communiqué. Dans le dispositif de Kabila pour se maintenir au pouvoir au-delà de la date du 19 décembre 2016, soutient le Trésor américain, Evariste Boshab est un « acteur clé ». Il aurait proposé d’offrir des pots-de-vin à des parlementaires pour obtenir leur soutien au Président Kabila.

Le patron du renseignement est quant à lui, indexé comme l’homme chargé de brutaliser, de faire arrêter des membres de l’opposition et de faire réprimer dans le sang les manifestations contre le régime Kabila. Les sanctions américaines interviennent après celles de l’Union européenne contre sept autres responsables du système. La pression internationale monte pour amener à renoncer à désagrégation de la Rdc par une crise politique aux conséquences inimaginables.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here