Can Gabon 2017 : le gouvernement appelle à ne pas trahir les panthères

Partages

Le gouvernement gabonais ne semble pas rire des blagues et attaques contre les panthères (l’équipe nationale du Gabon) et la Coupe d’Afrique des nations.

La récente élection présidentielle n’a pas été digérée par l’opposition qui déclare avoir remporté la partie. Le camp Ping manifeste toujours avec véhémence son opposition à la gestion du pouvoir par Ali Bongo pourtant déclaré vainqueur.

Cette hargne est très visible sur le net, où, les internautes ont déversé leur bile contre la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 dans le pays. Booba en avait d’ailleurs eu un avant-goût lorsque sa prestation a été annoncée à la cérémonie d’ouverture.

Le gouvernement veut protéger les panthères

Mais il n’y a pas que Booba qui paie le prix fort pour sa participation à la cérémonie d’ouverture de la CAN. Aubameyang a été pris à partie sur twitter et dans la presse parce qu’il participait à la CAN 2017 comme joueur de l’équipe du Gabon.

Face à cette situation qui, pour le gouvernement gabonais, ternit l’image du pays, le vice-premier ministre Bruno Ben Moubamba a décidé de prendre le taureau par les cornes:

Les Panthères du Gabon n’appartiennent à personne. Il est donc insoutenable d’entretenir la moindre attitude qui pourrait compromettre le moral de nos joueurs. Trahir les panthères, c’est trahir la patrie et la trahison est un crime contre la Nation (…) Halte au manque de patriotisme de certains notamment sur les réseaux sociaux” a t-il déclaré face à la presse.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.