PARTAGER

Au Gabon, le président Ali Bongo a un message à faire passer : plus rien ne sera comme avant… Ainsi soit-il! pourrait s’écrier tout gabonais épris de justice.

Justice que souhaite en effet tout habitant de ce petit pays d’Afrique centrale, très riche, et pourtant avec des habitants pourtant pauvres en majorité.

Pour comprendre ce qui vient de se jouer avec l’arrestation il y a quelques heures de Magloire Ngambia, il faut savoir qui se cache derrière ce personnage. Ancien ministre de l’Economie et conseiller du président, Magloire Ngambia était de la caste de ceux qu’on appelle communément en Afrique hommes forts.

L’affaire

Accusé de détournement, il a été transféré à la prison au nom assez évocateur : Sans-Famille. D’après le site Gabonreview, l’intéressé aurait détourné près de 500 milliards de FCFA. Rien que ça. D’autres hauts responsables ont été également mis aux arrêts dans différentes affaires rendues publiques récemment.

Alors est-ce pour véritablement lutter contre la corruption? L’opposition, de son côté, pense qu’il s’agit d‘une mise en scène élaborée par le pouvoir pour atteindre deux objectifs bien précis : le premier, essayer de tourner définitivement la page de la présidentielle, le second, préparer les esprits aux mesures d’austérité inévitables, dues à la chute des cours du pétrole.

Alors selon vous, Ali Bongo justicier ou metteur en scène?

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here