Gambie : le fils d’une victime de Yahya Jammeh déplore son exil

Le départ en exil de Yahya Jammeh n’est pas du goût de tout le monde. Alors que beaucoup de gambiens se réjouissent du départ en exil de l’ancien homme fort du pays, un autre vivant en Grande Bretagne n’est pas tout à fait pour ce “traitement de faveur“.

L’homme en question est le fils de Deyda Aidara, un journaliste assassiné en 2004 au volant de sa voiture. M. Aidara était opposé à Yahya Jammeh. L’ombre de ce dernier a longtemps plané sur cette affaire sans que la justice ne puisse se prononcer.

Face au dénouement de la crise en Gambie, son fils, Baba Aidara qui vit en Angleterre s’est prononcé au micro de RFI sur le départ de Yahya Jammeh. Il déplore bien évidemment le fait que Yahya Jammeh puisse échapper à la justice de par son exil en Guinée équatoriale :

« En Afrique, c’est cela notre problème. Ce sont des gens comme Yahya Jammeh que l’on laisse partir comme ça, à l’aéroport, comme si c’était un héros qui partait. Alors que c’est le contraire. On devrait vraiment le capturer, ne pas même le laisser sortir du territoire gambien. Ce n’est pas ce que nous voulions. Nous voulions quand même, pour toutes ces familles qui, pendant les 22 ans de son règne, ont perdu des pères, des mères, des frères et des sœurs, il y ait la justice pour savoir ce qui s’est passé. Or, toute cette justice-là, ils ne l’auront pas » a déclaré M. Aidara.

Pendant les 22 ans de son pouvoir, Yahya Jammeh était considéré comme un dictateur par une partie des gambiens. Les ONG ont également à de nombreuses reprises critiqué certaines actions du pouvoir Jammeh. Son départ en exil est le fruit de la négociation menée par Alpha Condé après l’autorisation de la CEDEAO.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.