Gambie : la nouvelle trouvaille de Yahya jammeh

En Gambie, les événements se suivent sans pour autant donner plus de précisions sur l’issue de la crise. Mais cette fois-ci, c’est quand même un petit tournant dans le discours va-t-en guerre tenu de part et d’autre.

Qu’il vous souvienne, il y a quelques semaines, la CEDEAO par la voix du président de la commission, Marcel De Souza, promettait le départ de Yahya Jammeh, quoiqu’il advienne, y compris par la force. Discours complètement revu il y a deux jours avec un appel à la discussion lancée par l’un des médiateurs, le président nigérian Muhammadu Buhari.

Cette fois-ci, c’est Yayha Jammeh qui donne un gage de dialogue à ses détracteurs. En effet, dans un discours télévisé transmis hier, le président gambien a appelé les fils et les filles du pays à la paix : « Je prendrai toutes les mesures possibles pour défendre la Constitution » a t-il déclaré.

Il a également annoncé la nomination d’un médiateur qui sera chargé de discuter en son nom avec l’opposition, mais aussi avec la CEDEAO pour trouver une issue à la crise. Il devra également travailler pour la mise en place d’une loi d’amnistie…

Une loi dont pourrait peut-être bénéficier Yahya Jammeh en personne.

 

Articles similaires:

10 Commentaires

  1. Nous sommes mobilisés et sommes aux aguets, à attendre ton top pour venir à ta rescousse, pour dire non à l’injustice et à l’arbitraire.
    Que tu ais accepté l’organisation des élections dans et reconnaitre les résultats de ces élections qui te déclarent perdants,sont bien des preuves de ta bonne fois, de ton attachement aux principes et aux règles de la démocratie. Si le président de l’institution, totalement indépendante et autonome, ayant organisé les élections revient à dire que les élections sont truffées de fraudes, alors que faut-il faire? Les annuler et les reprendre est l’ultime alternative. C’est déjà un mérite que les élections soient organisées. Ailleurs cela n’est même pas possible. C’est le cas en R D Congo. Pourquoi ces donneurs de leçon,qui prétendent te déloger par la force,ces faux Gendarmes de notre continent n’évoquent pas ça. A ta place, ils feraient pis.
    Ils étaient où quand abusivement et arbitrairement le Président Khadaffi, avait-il été tué? Ils avaient tous pourtant été nourris par ce dernier?
    Ton pouvoir est un pouvoir divin. Ta cause est bien juste. Rien ne peut t’ébranler. Courage, courage. Tu as notre soutien, mon Président.

  2. IL FAUT SAVOIR QUE OUIDAH REGORGE DE 99% DE VRAIS DE SOUZA ET 1% DE FAUX DE SOUZA.
    MARCEL DE SOUZA N’EST PAS NATIF DE OUIDAH.
    C’EST UN PEULH QUI L’A ABANDONNE A OUIDAH LORS D’UNE BAGARRE ENTRE PEULH ET FERMIER DE OUIDAH A DJEGBADJI EN 1960 !
    REGARDEZ UN PEU SA FIGURE.
    QUEL DE SOUZA A CETTE FIGURE ?
    J’INVITE YAHYAH DJAMMEH A ABANDONNER LE POUVOIR A LA SEULE CONDITION QUE LE PEULH MARCEL DE SOUZA SOIT DEMIS DE SA FAUSSE FONCTION . IL EST A L’ORIGINE DU FAUX KO QUI A MAINTENU AU POUVOIR LE PAPA DES FAUX DIPLOMES YAYI AU DETRIMENT DE ME HOUNGBEDJI A GAGNE A 57% !

  3. la CEDEAO institution budgétivore incapable de travailler à adopter une monnaie unique et propre pour la sous région. et chaque fois c’est les élections manipulé et balancer comme une girouette par l’occident qui les utilisent à ses fins. Marcel le traître.

  4. la CEDEAO institution budgétivore incapable de travailler à adopter une monnaie unique et propre pour la sous région. et chaque fois c’est les élections manipulé et balancer comme une girouette par l’occident qui les utilisent à ses fins. Marcel le traître.

  5. si DE SOUZA met pied dans ton pays coffre le et si la CEDEAO déclenche les hostilités tu le en premier avant de faire face à tes détracteurs. merci

  6. C’est une bonne démarche parce qu’il sait que s’il s’entête, il finira au mieux à la CPI et au pire dans la tombe.
    Malgré tout j’espère qu’on a donné un peu de leçon de politique à cet en.f.o.i.ré de président élu par qui le scandale est arrivé. C’est vraiment un novice politique, ce gars.

  7. Soutien et courage mon Président. Continues de maitriser la situation. Ils pourront, tes détracteurs. Tout ce qu’ils font se résume et va se limiter à de l’intimidation. Ils ne connaitront jamais ton pays mieux que quoi. Alors trouve les meilleurs stratégies et stratagèmes pour les mettre en déroute, lorsqu’ils auront opter pour la violence.
    Marcel de SOUZA, veut donner quelle leçon de démocratie à qui? Qu’il nous dise en 2011, entre HOUNGBEDJI et YAYI, qui avait véritablement gagné les présidentielles au Bénin? Quel a été son niveau et degré d’implication dans le KO qui avait sanctionné ses élections?
    Ils veulent te distraire. Tiens dure et bon. C’est toi qui a raison.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.