PARTAGER
Photo: Marco Longari (AFP)

C’est ce jeudi 19 janvier 2017 que Adama Barrow le Président élu de la Gambie doit être investi dans ses fonctions de Chef d’Etat. Seulement, difficile que cet évènement ait lieu sur le sol gambien.

Yahya Jammeh le Président déclaré perdant ne reconnaît pas sa défaite et s’accroche au  pouvoir. Opposé à toute initiative visant à le faire partir du pouvoir il a placé tout le pays en Etat d’urgence et obtenu à quelques heures de la fin officielle de son mandat, un prolongement de 90 jours par le parlement. Malgré cette résistance du Président Jammeh prêt  à tout pour se maintenir au pouvoir,  la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), tient à l’investiture ce jour d’Adama Barrow. Un plan B est donc prévu à cet effet, à en croire, Halifa Sall, porte-parole d’Adama Barrow.

Selon lui,  ce plan B consisterait à investir Adama Barrow hors du territoire gambien. « L’évènement devait se dérouler au stade, sur le sol gambien, mais avec l’état d’urgence, ce n’est plus possible » a-t-il reconnu avant d’ajouter : « Il y avait un plan A et un plan B… L’investiture  peut se faire à Dakar. L’équipe d’investiture y travaille ». A Banjul, les Gambiens retiennent leur souffle attendant quel sera le dénouement de cette complexe situation avec des militaires sénégalais et nigérians prêts à une intervention militaire.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Une honte pour la cedeao.trop de bruit pour peu de choses. Ke ce vilain marcel de souza prenne les armes lui meme pour allez chasser yaya. On perd la tete kan on ne sait pas koi faire.Honte pour l’Afrik.Tous sont des dirigeants teleguides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here