Gambie : la première gaffe d’Adama Barrow en tant que président

Partages

Adama Barrow est enfin, depuis quelques jours, le président de la Gambie. Sa présidence a été actée en outre par son retour effectif au pays, après le départ en exil de l’ancien président Yahya Jammeh.

Une présidence qui se veut donc nouvelle, avec des idéaux de démocratie et d’équité dans le pays qui a été tenu d’une main de fer par Yahya Jammeh pendant 22 ans.

Mais une première polémique a éclaté le jour même de son retour au pays. Au départ certains avaient affirmé qu’il s’agissait d’une calomnie jusqu’à ce qu’apparaissent les premières photos du retour d’Adama Barrow.

Lire Adama Barrow rentre au pays et fait une demande spéciale à la CEDEAO

La gaffe

En effet, sur l’une des photos (voir ci-dessus) on peut apercevoir le nouveau président distribuer des billets de banque à la population venue l’accueillir. Un geste perçu par certains comme irresponsable de la part d’un président élu.

Si en Afrique les distributions d’argent et/ou de biens et produits agricoles sont monnaie courante pendant les campagnes électorales, beaucoup d’organisations militent contre ce comportement assimilé à de l’achat de conscience.

Quand un président élu s’adonne à ce genre de pratiques, c’est donc plutôt mal vu. Dans les faits, les gambiens attendent du concret du nouvel homme fort du pays. Et ce concret devrait se matérialiser par des politiques courageuses en faveur de l’essor économique du pays et du bien-être du peuple.

Articles similaires:

5 Commentaires

  1. Il leur donne en avance, ce qu’il volera des caisse après. Triste Afrique!!!

    Quand il va commencer par faire saigner les caisses de l’Etat, il ne faut pas qu’ils (la population) viennent pleurer après deh!

  2. Même si c’est maladroit ce qu’a fait ce président après les élections cela vient du coeur. Ce n’est pas Talon qui va faire ce genre de geste vis à vis du menu peuple, car il n’est pas assez riche??? pour faire cela; ou du moins cela serait un manque à gagner dans le rachat à tour de bras et à bas prix des bâtiments et autres immeubles appartenant à l’état béninois.

  3. His action is not a surprise to me. A common business man that become a president? His election was out of dismay and lost of hope and innovative from jammeh yaya. That man can make 5yrs in power

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.