Gambie : Washington redoute le chaos

Partages

Dans une déclaration faite à la presse ce mardi, John Kirby, le porte-parole du département d’Etat américain a exprimé des craintes sur un « possible chaos » en Gambie où le Président Yahya Jammeh n’est pas prêt à rendre le pouvoir à Adama Barrow, le nouveau Président élu selon les résultats officiels de la présidentielle proclamés par la Céni.

Selon M. Kirby, Jammeh s’accroche au pouvoir au lieu de rendre le pouvoir pour « partir la tête haute et protéger les Gambiens d’un possible chaos ». Pour le porte-parole du département d’Etat américain, si Jammeh ne rend pas le pouvoir ce jeudi 19 janvier, il manquerait l’occasion de « respecter la volonté du peuple gambien » et aussi une passation pacifique du pouvoir. Washington qui avait salué le Président Jammeh au moment où il a reconnu sa défaite avant de faire volte-face est actuellement déçue des agissements du Chef de l’Etat gambien.

Sous pression internationale et lâché par ses pairs de la Cedeao, il a déclaré mardi, l’Etat d’urgence sur l’ensemble du pays. Dans la matinée de ce mercredi, il aussi obtenu du parlement gambien un prolongement de son mandat pour 90 jours. Un délai qui devrait permettre à la Cour suprême gambienne de se prononcer sur les recours qu’il a formulés contre les résultats de la présidentielle.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.