PARTAGER

Plus d’une semaine après la mutinerie, Côte d’Ivoire, un élève garde encore dans sa tête une balle perdue. Serges Dominique Koya, son nom, l’élève  âgé de 19 ans n’arrive pas à manger et se plaint de douleur au niveau de la mâchoire selon sa mère.

Geneviève N’Goran Brou, la maman de la victime apprend que son fils était couché dans sa chambre le vendredi 06 janvier au début de la grogne à Bouaké quand il a reçu dans sa tête, la balle tirée du dehors par les militaires dans l’une des rues du quartier Air-France 1. Une première radiographie effectuée a révélé que la balle est précisément logée dans la tempe. Pris en charge par le ministre de la Défense après le Sous-préfet de Bouaké qui s’est occupé des premiers soins,  Serges Dominique Koya sera  passé au scanner ce lundi 16 janvier 2017  pour permettre aux médecins de savoir s’il lui faut  une opération. Encore inquiète pour son fils, la mère demande aux autorités de ne pas l’abandonner au cas où une intervention chirurgicale s’avèrerait indispensable.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here