PARTAGER

On s’y attendait. L’Afrique ne sera à coup sûr par épargnée par le passage de Donald Trump à la présidence des USA. Aide au développement, lutte contre le terrorisme, tout devrait être revu.

C’est en tout cas ce qu’on peut dire à la lumière d’un document révélé par la presse américaine sur les questions posées par les hommes du nouveau président à l’administration concernant la politique africaine.

« Pourquoi devrions-nous dépenser autant d’argent dans l’aide au développement en Afrique alors que des gens souffrent ici aux USA ? (…) Nous combattons les Shebab depuis une décennie. Pourquoi n’avons-nous pas encore remporter la victoire?  » peut-on lire entre autres dans ledit document.

Il va sans dire que l’administration de Trump ne va pas s’orienter vers l’Afrique en priorité. Si rien ne dit qu’il y aura un éloignement total, un rapprochement plus prononcé ne risque pas d’arriver.

Donald Trump avait avertit, les USA sont sa priorité. Seuls les intérêts américains prédomineront donc. Les Etats n’ayant rien à offrir sont donc avertis.

En Afrique, seuls le travail et l’autodétermination permettront de redresser les pays du continent. La conception de l’aide au développement telle qu’elle était pratiquée aux heures de gloire de l’Europe doit être complètement oubliée…

Par contre l’option de travailler main dans la main avec les BRICS devrait prédominer pour juguler les pertes financières que peuvent occasionner une éventuelle diminution drastique de l’aide au développement avec la crise financière en Europe et le changement de politique des USA.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here