USA: le prochain ministre de la justice va dire non à Trump s’il va trop loin

Jeff Sessions

Accusé de racisme dans les années 80 pour avoir déclaré à un avocat blanc qui défendait des clients noirs qu’il faisait honte à sa raceJeff Sessions, ministre de la justice de Donald Trump a essayé de donner des gages de sa bonne foi, tout en vantant les mérites de l’égalité aux USA.

Qui l’eut cru? Après avoir tenu des propos très racistes alors qu’il était procureur fédéral, Jeff Sessions aujourd’hui âgé de 70 ans, essaie de donner des gages de bonne conduite aux américains : « Je comprends profondément l’histoire des droits civiques et l’impact terrible que la discrimination incessante et systémique, ainsi que les restrictions sur le droit de vote, ont eu sur nos frères et soeurs afro-américains »

Il va même plus loin, il affirme qu’il saura dire non si le président Donald Trump va trop loin. Ce qui ne rassure toujours pas les associations de lutte contre le racisme et une bonne partie de la communauté noire.

Il faut toutefois rappeler que M. Sessions était l’un des premiers soutiens du milliardaire devenu président. Il était notamment pour la construction d’un mur entre le Mexique et les Etats-Unis.

Depuis son élection Donald Trump n’hésite pas à souffler le chaud et le froid notamment sur le choix de ses collaborateurs, mais aussi concernant ses menaces notamment contre des entreprises américaines comme Ford.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.