Nouvel an : les vœux de Gbagbo aux prisonniers politiques et ses soutiens

En détention à la Haye dans le cadre de son procès à la Cour pénale internationale (Cpi), Laurent Gbagbo, l’ancien Président de la Côte d’Ivoire a exprimé ses meilleurs voeux à l’endroit de tous ses compatriotes, des prisonniers politiques et tous ses soutiens.

Message du Président Gbagbo

A l’aurore de la nouvelle année, je voudrais souhaiter à chacune et à chacun de mes chers compatriotes une très bonne année. Je formule le vœu d’une paix individuelle et collective à toutes les Ivoiriennes et à tous les Ivoiriens. En ces moments particuliers de joie, j’ai  une pensée profonde de tristesse pour les centaines de prisonniers  politiques et les milliers d’exilés qui attestent de la faiblesse de la cohésion sociale dans notre pays. Je souhaite la libération de ces prisonniers et le retour d’exil de nos nombreux frères et sœurs.

Je voudrais profiter de ces moments de bilan pour remercier très sincèrement toutes les personnes qui, à travers le monde, sous diverses formes, prennent  des initiatives individuelles ou collectives en faveur de ma cause et de celle du Ministre Charles Blé Goudé. Je leur exprime ici et maintenant ma profonde gratitude. Je marque une attention particulière à l’ensemble des anciens Chefs d’Etat d’Afrique regroupés au sein du “Forum” dirigé par le Président Joaquim Chisano. Leur engagement inlassable  à nos côtés reste un témoignage fort de fraternité.

J’adresse également mes vifs remerciements au Premier Joseph Koffigoh du Togo et à notre illustre doyen, le ministre Bernard Dadié pour leur initiative d’une pétition internationale en faveur de notre libération. Ma gratitude va aussi à l’endroit de tous ceux qui ont porté cette initiative. Que Dieu les en rétribue au-delà de leurs espérances.

Bonne et heureuse année 2017 !

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !

Le Président Laurent Gbagbo 

Articles similaires:

1 Commentaire

  1. Le rôle des occidentaux, c’est de diviser pour mieux régner. Une fois que l’Afrique restera diviser sur ces gens de questions, il n’y aura pas de progrès en ce qui concerne les déportations des temps modernes comme le cas Laurent Gbagbo.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.