Cote d’ivoire : Ouattara n’en a pas fini avec les mutineries

Partages

En Côte d’Ivoire, on pensait la page des mutineries définitivement tournée.  Mais il n’en est finalement rien. Quelques semaines après la première série de mutinerie, revoilà le virus que beaucoup craignait, y compris le président Ouattara.

Cette fois-ci ce sont les forces spéciales qui sont rentrées dans la danse. Il faut dire que les sanctions prises par le président Ouattara pour décourager toutes velléités futures n’ont pas servi à grand chose.

Lire Mutineries : les premières sanctions

En effet, dans la localité d’Adiaké, des forces spéciales ont entrepris de demander leur part du gâteau en utilisant les mêmes techniques qui ont marché à Bouaké avec les ex-rebelles. Ces nouveaux mutins ont tiré des coups de feu dans la ville déclenchant des débandades dans les secteurs les plus fréquentés.

Toutes ces petites rebellions ne présagent rien de bon. Même s’il ne faut pas forcément penser à une guerre, ces militaires qui ne semblent pas obéir à leur hiérarchie sont comme des mini-bombes, qui si elles ne sont pas désamorcées à temps par Alassane Ouattara risquent d’exploser un peu partout dans le pays.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.