Congo : Justin Koumba, président de l’Assemblée accusé de blanchiment d’argent en France

Partages

Je t’aime, moi non plus! Les relations entre la France et le Congo Brazzaville risque une fois encore de se détériorer. Et pour cause, le président de l’Assemblée nationale congolaise, Justin Koumba a été mis en examen en France pour une affaire de blanchiment d’argent détourné lors de marchés publics passés par l’institution qu’il préside.

Réputé très proche de Denis Sassou Nguesso, cette nouvelle affaire éclabousse donc également le président de la République congolaise.

Ce n’est pas la première fois qu’une affaire de détournement d’argent au Congo fait l’objet de poursuites judiciaires en France. Bien avant cette affaire, la triste affaire de biens mal acquis avait déjà défrayé la chronique. Plusieurs présidents africains dont Denis Sassou Nguesso avaient été ciblés par ladite enquête. Une partie de sa famille avait même été citée.

Pour l’heure pas de réaction officielle du côté du Congo suite à cette nouvelle affaire. Des affaires qui s’enchaînent alors que le pays est plongé dans le sous-développement malgré les richesses considérables du sous-sol congolais.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.