Gabon : le camp Bongo s’insurge contre les “intrusions intempestives” de l’Union européenne

La réaction du pouvoir en place au Gabon était attendue. Après la dernière résolution de l’Union Européenne qui stipule que le pouvoir Bongo n’est pas légitime (lire ici), le gouvernement gabonais vient officiellement de réagir.

Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’Ali Bongo voit dans cette résolution un acharnement de l’Union Européenne et une intrusion qui ne dit pas son nom.

“Certains parlementaires européens font preuve depuis le début d’un activisme et d’un zèle que rien ne justifie (…) Nous recevons 8 milliards de francs CFA au titre du 11e Fed quand, dans le même temps, d’autres pays reçoivent 400 milliards de francs. Est-ce que ceci justifie qu’il y ait des intrusions intempestives sur les questions de souveraineté comme l’élection présidentielle? Les députés européens ne sont pas élus par les populations gabonaises. Rien ne leur donne le droit de décider qui est démocrate ou qui ne l’est pas (…)” a déclaré le porte-parole du gouvernement gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nzé.

Pour finir, M. Alain-Claude Bilie-By-Nzé a brandit la menace de révision de certains accords qui lient les deux parties.

Affaire à suivre donc.

Articles similaires:

19 Commentaires

  1. L’Afrique ou l’africain doit aujourd’hui transcendé le complexe d’infériorité qu’il incarnes au contact ou à l’égard des blancs et des occidentaux. À présent, nous sommes des États indépendants régies par nos lois et institutions. Égalité de chance, autonomie de gestion des affaires étatiques,liberté d’expression et d’opinion, économie et monnaie indépendante sont les qualités et caractéristiques pouvant mettre à nu la souveraineté ou l’indépendance d’un État. C’est en remplissant ces conditions que nous africains pouvons prendre nos destins en main. Et pour y arriver, Il faut renforcer l’autonomie de L’UA, renforcer ses capacités aussi bien militairement qu’économiquement, revoir et faire une restructuration des formes de négociation bi et multilatérale, cultiver l’amour, la fraternité entre les peuples du continent, trouver une monnaie unique pour toute l’Afrique face à la concurrence occidentale, diversifier l’économie qui se base pas sur le pétrole mais sur d’autres aspects: agriculture, élevage etc réduire le train de vie de l’État, veillez à la transformation sur place de nos matières premières. Sinon nous seront des boulets qu’ils vont toujours manipuler.

  2. L’Afrique ou l’africain doit aujourd’hui transcendé le complexe d’infériorité qu’il incarnes au contact ou à l’égard des blancs et des occidentaux. À présent, nous sommes des États indépendants régies par nos lois et institutions. Égalité de chance, autonomie de gestion des affaires étatiques,liberté d’expression et d’opinion, économie et monnaie indépendante sont les qualités et caractéristiques pouvant mettre à nu la souveraineté ou l’indépendance d’un État. C’est en remplissant ces conditions que nous africains pouvons prendre nos destins en main. Et pour y arriver, Il faut renforcer l’autonomie de L’UA, renforcer ses capacités aussi bien militairement qu’économiquement, revoir et faire une restructuration des formes de négociation bi et multilatérale, cultiver l’amour, la fraternité entre les peuples du continent, trouver une monnaie unique pour toute l’Afrique face à la concurrence occidentale, diversifier l’économie qui se base pas sur le pétrole mais sur d’autres aspects: agriculture, élevage etc réduire le train de vie de l’État, veillez à la transformation sur place de nos matières premières. Sinon nous seront des boulets qu’ils vont toujours manipuler.

  3. L’Afrique ou l’africain doit aujourd’hui transcendé le complexe d’infériorité qu’il incarnes au contact ou à l’égard des blancs et des occidentaux. À présent, nous sommes des États indépendants régies par nos lois et institutions. Égalité de chance, autonomie de gestion des affaires étatiques,liberté d’expression et d’opinion, économie et monnaie indépendante sont les qualités et caractéristiques pouvant mettre à nu la souveraineté ou l’indépendance d’un État. C’est en remplissant ces conditions que nous africains pouvons prendre nos destins en main. Et pour y arriver, Il faut renforcer l’autonomie de L’UA, renforcer ses capacités aussi bien militairement qu’économiquement, revoir et faire une restructuration des formes de négociation bi et multilatérale, cultiver l’amour, la fraternité entre les peuples du continent, trouver une monnaie unique pour toute l’Afrique face à la concurrence occidentale, diversifier l’économie qui se base pas sur le pétrole mais sur d’autres aspects: agriculture, élevage etc réduire le train de vie de l’État, veillez à la transformation sur place de nos matières premières. Sinon nous seront des boulets qu’ils vont toujours manipuler.

  4. le monde entier connait la personne que le peuple gabonais a choisit en 2016 pour diriger le pays. Jean PING OKOKA.
    Mettons-le tout simplement au pouvoir au nom des valeures les plus honorables de ce monde.

  5. Le gabonais est très loin de comprendre la vie. Celui qui est pressenti pour être président de la république gabonaise a travers les liens mafieux venus d’ailleurs, a oublié une chose, hier ils ont maltraité tué et pillé le Gabon, aujourd’hui les choses n’arrangent plus ses intérêts et tout d’un coup plus rien n’est normal depuis 50ans sachez une chose;”Dieu n’oublie personne”.

    • vaut mieux d’enlever le nom de republique les royaume de l’afric central je vois le tchad congo braza rdc bouroundi le ruanda l’angola gabon cameroun et la guine ecouatoriale c’est des royaume qui ne dise pas leur nom.

  6. L’UE ayant déstabilisé la majorité des états reconnus comme stable et apaisés ne comprend pas pourquoi le Gabon étant parmi ceux la,y demeure toujours en paix il faut alors trouver les voies et moyens pour créer l’instabilité voir la guerre civile dans notre beau pays à-travers des contrats signes avec des soit disant opposants qui ont pillé le Gabon et veulent se camoufler derrière l’étiquette d’opposant
    Voyant les réalisations palpables d’un président qui aime son pays ,qui a changer considérablement les salaires de tous les fonctionnaires et ce malgré la conjoncture internationale que dire? Rien que la haine la jalousie surtout la perte du privilège ? Aller d’abord rendre la paix la joie de vivre qu’avait la Libye avant d’assassiner Kadhafi.quoi encore

  7. L’union européenne a t’elle refusée l’argent corrompu si oui pourquoi l’en vouloir alors Quelle accord revoir assumer c’est tout, chercher trouver

  8. “Le pire danger qu’il a tromper autrui est que l’on finit par se tromper soit même” disait quelqun. Quand il s’agit de faire des emprunts d’argent auprès des institutions internationales en prétendant développer notre pays, alors que c’est pour remplir les poches d’une minorité, vous mettez la souveraineté du Gabon sous des paillassons.Qui est ce qui a invité UE à observer les élections ? Est ce l’opposition ou le pouvoir ? Vous parler de revoir les accords Ok ! Depuis des dizaines de décennies que nos ressources minières sont gérées en grande partie par les occidentaux , cela n’a jamais gêné le pouvoir en place. Bien au contraire, tant l’on pouvait mettre ses amis et sa famille à l’abri de tout besoin ici comme ailleurs au détriment du peuple, là les occidentaux étaient les meilleurs amis du pouvoir. Des étudiants étrangers font des études supérieures aux USA avec des bourses gabonaises. seulement des séjours de 2 à 3 semaines à Libreville, juste le temps de se faire une paperasse pour le voyage. Alors que les jeunes gabonais qui n’ont pas de parents nantis, ont beau être intelligents voient leur sort seller à se limiter à de petits métiers. Avec cela on prétend aimer le Gabon. jusqu’à parler de souveraineté. N’INPORTE QUOI!! S’il y a des accords à revoir, vous ferez mieux de commencer par vos accords ésotériques. D’autant que vous ne pouvez y vivre sans.

  9. L’Union Européenne est dans l’incapacité â resoudre les problèmes qui se posent à elle, tels que le Brexit, le terrorisme, l’immigration, le problème de l’Ukraine et bien d’autres. L’arrivée de Trump au pouvoir a décontenancée cette ventriloque Union Européenne. Les occidentaux ont toujours arrimés leur destin à celui du continent africain, n’ont pas pour le permettre de se dévélopper mais le piller. Perdant sa légitimité elle s’acharne sur le Gabon. Pour cela en tant que fils du Gabon je prendrais mes responsabilités pour que cette EU paye tout acte negatif posé à l encontre du Gabon. Trop c est trop. Stop!

    • Le peuple gabonais ne se reconnait pas,du faite que le dictateur d’Ali Bongo soit de nouveau à la tête du Gabon,le monde entier le sait,les Africains le savent et même Ali et ses fecons le savent parfaitement. Le dirigeant qui n’a pas reçu le mandat du peuple ne peut que gouverner celui ci qu’en dictateur,il n’écoute personne il fait tout ce que bon lui semble,le peuple souffre misérablement,tous les secteurs d’activité sont quasiment bloqué. Dont s’il vous arrêté d’indexer les députés de l’Union Européenne,Ali doit libérer le pouvoir le peuple ne l’a pas élu…il n’a aucune notion d’un État de droit.

  10. Saviez-vous les accords que Ping a signé avec L’UNION Européenne pour être du même avis qu’eux? C’est pas dans l’intérêt dun Gabon et des gabonais. Les blancs n’ont pas d’amis ne l’oublier pas et ils ne font rien pour rien.

  11. Les blancs ne sont pas nos amis, c’est les intérêts qui les gouvernent. Là encore vous aviez fait preuve d’amateurisme en les invitant comme observateurs. Faut assumer.

    • Je pose la même question :Pourquoi êtes vous allé les chercher? Quelles étaient vos intentions réelles? Pourquoi accuser l’UE de tous les péchés d’Israël aujourd’hui?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.