Gabon : l’Union européenne va débattre ce jour de la crise électorale

Partages

C’est l’opposant Jean Ping qui doit se frotter. L’Union européenne n’a pas encore tourné la page de la précédente élection présidentielle au Gabon.

Alors que la cour constitutionnelle a déjà déclaré Ali Bongo président il y a bientôt 5 mois, l’UE va débattre ce 2 février de la crise électorale au Gabon.

Pour rappel, l’instance européenne avait déjà critiqué les violences électorales et les violations des droits de l’homme dès la fin de l’élection.  Cette fois-ci elle va débattre d’une éventuelle résolution à propos du processus électoral lui-même

De quoi ravir l’opposition dont le leader avait même demandé récemment une intervention à la Gambienne

Si les députés européens tombent d’accord, il se pourrait même que des sanctions ciblées soient mises en place contre certaines autorités du pays. Du côté de Libreville on suivra sûrement avec attention la déclaration finale de cette réunion.

Articles similaires:

5 Commentaires

  1. Mr Jean ping est un diable depuis des années il a bossé avec le défunt Omar il a rapporté koi au pays rien il a amené les gens pour tuer ls gabonais il sera jugé il est jaloux et la haine ki lui habite pas l souci des gabonais
    Je dit il doit laissé tranquille notre vrai président Ali Bongo oui il a l souci ds gabonais ne faites pas déambulant de n pas voir

    • Moi je me pose vraiment la question de s’avoir si réellement vous êtes gabonais voir un gabonais qui parle ainsi c’est vraiment dommage.et j’espère pour vous que n’êtes pas dans le projet graine?

  2. Il faut laisser les dictateurs africains tuer leurs concitoyens?
    Trop facile de critiquer les européens dans ce cas.
    Des gabonais sont en deuil à cause de la répression sanglante après les élections du 27/08. Que dites-vous à ces familles qui réclament juste la justice?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.