Gambie : le Chef d’Etat major affirme qu’il a été sollicité par des Chefs d’Etat pour renverser Jammeh

(AP Photo/Rebecca Blackwell)
Partages

La crise en Gambie continue des livrer ses secrets même après l’arrivée d’Adama Barrow au pouvoir. Le Chef d’Etat major d’Adma Barrow qui était également Chef d’Etat major sous Yahya Jammeh a fait des révélations devant les caméras de la chaîne sénégalaise TFM.

Ousmane Badjie, puisque c’est de lui qu’il s’agit a affirmé avoir été sollicité par des Chefs d’Etat pour renverser l’ancien président Yahya Jammeh lorsqu’il refusait de céder le pouvoir à Adama Barrow.

Refusant de désigner les présidents dont il s’agit, il a affirmé qu’il ne pouvait tout dévoiler. Seule solution pour lui, il fallait que les présidents eux-mêmes en parlent publiquement.

Lire Gambie : pourquoi Adama Barrow a conservé le Chef d’Etat major de Jammeh

Oumane Badjie affirme avoir refusé la proposition parce qu’il respectait la constitution qui n’autorisait pas les coups d’Etat. Pour lui l’entente entre les deux protagonistes était la seule solution pour sortir de l’impasse.

Une réaction qui a peut-être sauvé la Gambie d’une situation de conflit puisque, quelques semaines plus tard la médiation arrivait à convaincre Jammeh de céder le pouvoir à Barrow.

Articles similaires:

9 Commentaires

  1. La côte d’ivoire pour moi car ADO avait un langage dans ce dossier un peu trop sur de lui et je pencherai sur macky sall car le revirement de sa position et le fait que Barrow prête serment la bas montre son engagement dans l’affaire de la Gambie.
    Mais je peux me tromper

  2. Pourquoi cette révélation maintenant c’est juste pour avoir la grâce de Barrow ou quoi. Il s’est très bien qu’avec toute la batterie mise en place il va céder pourquoi on lui a vu dans la foule lors de la manifestation et d’ailleurs il se cachait dans la foule. Une seule personne ne peux pas satisfaite tout le monde qu’il prépare des bagages.

  3. [email protected]

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.