Idriss Déby : la façon dont est géré le Franc CFA est un frein au développement

Partages

Il était l’un des premiers Chefs d’Etat à réagir face au Franc CFA. Idriss Déby a une fois encore enfoncé le clou sur le sujet lors d’un entretien au magazine Jeune Afrique.

Au cours de cette interview, le président tchadien a abordé plusieurs sujets, dont celui de la polémique sur le Franc CFA donnant un peu plus d’explications sur ses précédentes déclarations.

Tout d’abord Idriss Déby a tenu à dire qu’il ne renie pas pour autant la monnaie héritée de la période coloniale. Toutefois, il insiste sur la façon dont cette monnaie est gérée; façon qui pour lui est préjudiciable au développement des pays africains qui l’utilisent :

Lire Idriss Déby explique pourquoi il se maintient au pouvoir

Voici ma position : le moment est venu de revoir en profondeur les accords monétaires qui nous lient avec la France. Là-dessus, je suis formel (…) La situation actuelle, où le compte d’opérations des exportations de quatorze pays africains est géré par le Trésor d’un pays européen, fût-il l’ancienne puissance coloniale, ne peut pas perdurer éternellement. Le franc CFA est certes un facteur d’intégration très important, mais là où le bât blesse, c’est que nous n’avons pas la possibilité de placer ne serait-ce qu’une partie de nos ressources dans le circuit bancaire pour qu’elles génèrent des intérêts. Les sommes en jeu se chiffrent en dizaines de milliards.” a expliqué le président tchadien.

Il a pour finir affirmé sur ce sujet qu’il est désormais nécessaire de réviser les accords qui lient les pays africains à la France.

Articles similaires:

10 Commentaires

  1. Vraiment je ne sais pas pourquoi nos autorités africaine ont peur de prendre le destin de l’Afrique en main pour ce problème de Fcfa. La France , c’est de n’importe quoi. En tout cas…

  2. Il est temps que l’Afrique francophone sorte de ce cercle vicieux avec son ancien Colonisateur.Plus que jamais,l’Afrique a besoin d’avoir sa propre monnaie pour etre plus competitive sur le marche international

  3. Que les pays favorables à l’intégration économique et monnaitaire lancent le mouvement. .les autres les rejoindront plus tard, à leur rythme.

  4. Quand votre véhicule à une panne très grave, qui qui exige de très grosses dépenses,en acheter un tout neuf est preferable aux grosses depenses de réparation .
    Concernant le franccfa ,le problème ne devrait plus être de savoir s’il devrait disparaître où pas ? mais quand est-ce que nous devrions battre notre propre monnaie.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.