Libye : la Russie et le Tchad se positionnent contre les occidentaux

En soutenant l’un des rivaux du gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale, la Russie et d’autres pays comme le Tchad se positionnent en réalité contre les projets des américains et des européens. Revue des derniers événements dans le pays de Mouammar Kadhafi.

L’engagement de la Russie auprès de l’un des hommes forts de la Libye ne fait plus l’ombre d’un doute. En effet, après plusieurs rencontres entre le maréchal Haftar et des hauts responsables russes, c’est une nouvelle étape qui se dessine désormais pour celui que les observateurs considèrent comme le prochain homme fort de la Libye.

En effet, ils sont au nombre de 70, tous des soldats de l’armée du maréchal Haftar; ils ont été transportés en Russie pour recevoir des soins après des blessures de combat. D’après Jeune Afrique, la Russie s’est engagée à prendre en charge 500 soldats de l’armée du maréchal.

D’un autre côté le Tchad du président Idriss Déby a récemment affiché sa préférence pour le camp du maréchal Haftar : “Si vous voulez le fond de ma pensée, j’estime que cet homme peut être une solution pour la Libye” avait déclaré le dirigeant tchadien.

Et ils sont de plus en plus nombreux à penser cela. Profitant de ces opinions favorables, Haftar multiplie les rencontres et cherche de nouveaux appuis pour prendre le contrôle du pays, aux yeux et à la barbe du gouvernement sponsorisé par les occidentaux.

Lire Après Kadhafi, Haftar?

Articles similaires:

3 Commentaires

  1. Vous avez raison la lybie a besoin d’être en paix comme tout les autres pays d’Europe et d’Amérique. Alors laisser le président Poutine au contrôle il réglera la lybie en deux jours et la population lybienne aura la paix intérieur.et je demande Deby de montrer le terrain au russe et tout ira bien.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.