Immigration: quand Trump engueule le premier ministre australien

Il n’est pas tout à fait recommandé de mettre le président américain en colère.  C’est ce qu’a malencontreusement fait le premier ministre australien,  Malcolm Turnbull.

Lots d’un échange téléphonique avec le nouveau président élu Donald Trump,  M. Turnbull a évoqué un deal fait avec son prédécesseur,  Barack Obama concernant l’accueil de plus de 1000 réfugiés internés actuellement en Australie.

Il faut préciser que la veille de la discussion entre les deux hommes Donald Trump signait son décret anti-immigration. Le deal en question concernait un “partage” des réfugiés entre les deux pays.  La plupart de ces réfugiés sont originaires des pays ciblés par le décret de l’administration Trump.

«C’est le pire accord qu’on a jamais eu. Je vais me faire tuer politiquement à cause ça. Tu veux m’envoyer les prochains terroristes de Boston… Je n’en veux pas de son monde là.» a crié M. Trump cité par la presse américaine.

Toutefois le leader américain est tenu de respecter les engagements de son prédécesseur.  Son porte-parole à affirmé que les réfugiés devront subir des examens de sécurité avant de se voir autoriser ou non à rejoindre les USA.

D’après le Washington post,  le président Trump aurait raccroché au nez du premier ministre australien.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.