Union africaine : ponctualité exigée sous la présidence d’Alpha Condé

Partages

L’Union africaine a élu ses nouveaux dirigeants. Le président guinéen Alpha Condé a été élu à la tête de l’organisation africaine et le tchadien Moussa Faki Mahamat a été quant à lui élu président de la commission de l’UA en remplacement de la sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

Si les nouveaux responsables doivent rentrer très rapidement dans leurs fonctions, une annonce faite par M. Condé n’est pas passée inaperçue.

Ce dernier a voulu insister sur le respect de la ponctualité au sein de l’organisation: pour y parvenir il a demandé à ses collègues chefs d’État de bien vouloir être dorénavant ponctuel lors de réunions, mais aussi d’éviter de partir avant la fin des séances.

Pour Alpha Condé ce n’est pas trop demander puisque ces mêmes chefs d’État sont souvent ponctuels lors des réunions de l’ONU par exemple.

Une demande légitime qui marque peut-être le début d’une nouvelle ère au sein de l’Union.

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.