Enquêtes sur les massacres du Kasaï : la RDC rejette l’aide de l’ONU

Lambert Mende, porte-parole du gouvernement (RDC)
Partages

Alors que certains accusent le pouvoir Kabila d’avoir ordonné les massacres du Kasaï, les autorités du pays rejettaient depuis le début cette allégation. Il faut dire qu’au départ, il avait été question d’un montage vidéo dans la version officielle du gouvernement.

Mais les faits n’ayant pu être cachés longtemps, le pouvoir Kabila a affirmé vouloir lancer une enquête pour déterminer les circonstances dans lesquelles ce drame s’est produit. A l’annonce de cette nouvelle, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a proposé son appui pour la réussite de ladite enquête.

La réponse de Kinshasa vient de tomber :

« Si c’est l’aide du genre à nous déstabiliser davantage, non merci (…) Si c’est pour aller calomnier nos forces armées, c’est non !es enquêtes sont en train d’être menées par des hauts militaires congolais. » a fait savoir Lambert Mende, porte-parole du gouvernement pendant une conférence de presse.

Une réponse donc qui semble définitive et sans aucun recours. Pourvu que l’enquête menée par le pouvoir fasse effectivement la lumière sur les exactions montrées dans la vidéo.

 

Articles similaires:

1 Commentaire

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.