PARTAGER

La question du Franc CFA ne fait pas seulement débat en Afrique (lire ici). En effet, lors de la visite du président ivoirien Alassane Ouattara en France, il a également été question de la monnaie utilisée par plusieurs pays africains et depuis quelques années décrié par bon nombre d’économistes et activistes africains.

Pour rappel, plusieurs manifestations ont eu lieu ces derniers mois contre l’existence même de cette monnaie. De grands noms dans le domaine de l’économie africaine partagent également cet avis, voire manifestent avec les activistes.

Dans un communiqué rendu public par l’Elysée (présidence française), les autorités françaises ont annoncé la disponibilité du président François Hollande à discuter de l’avenir de la monnaie après la réunion prévue en Côte d’ivoire en Avril sur le sujet:

En prévision de la réunion des Ministres de la zone franc CFA qui se tiendra en avril à Abidjan, François HOLLANDE a réaffirmé son ouverture à toutes les propositions que les Etats membres de la zone pourraient formuler à cette occasion (…)” peut-on lire dans le communiqué (Lire l’intégralité ici)

Face à l’ampleur des mouvements contre la monnaie, la France est donc obligée d’adopter une attitude plus conciliante. Mais cette attitude ne sera favorable aux activistes que si les ministres font des propositions allant dans le sens du changement.

Et le président français d’insister: cette monnaie appartient aux pays de la zone. Avis que ne semble définitivement pas partager les détracteurs du Franc CFA.

PARTAGER

44 Commentaires

  1. Mais nous n’avons pas besoin de faire une proposition à hollande,loin de là besoin d’une proposition venant de la france.De quoi se melle t’il?
    On ne veux pas une parité du franc CFA.pas du tout…
    Qu’allez vous dire vous ministres à cette petite France en Mai prochain si ne seraisse que boir du champagne et s’acrifier l’Afrique pour vos intérêts et celle de la France
    Dite non au vol de l’Afrique Chère Africans.LT

  2. Nouvelle Monnaie africaine dans la zone UEMOA et CEMAC. Non a la parité monetaire, aux Comptes Exterieurs et Expeditions monetaires.

  3. Lui-meme n’a pas beacoup de choix. Il a peut a’ offrir a’ l’Afrique. Ce sont les banque et les prenneurs de decision tapis dans l’ombre qui controle l’Afrique et ses ressources. C’est a’ dire donc les multinationales. Les politiques ne sont que les chiens de course de ce systeme predateur.

    • Tu ne comprends pas. Je pense que tu n’as pas de culture en économie publique [économie monétaire, économie budgétaire, économie de relance,économie conjoncturelle…] ni de notion de souveraineté. Va sur Google et tape le Franc CFA cela va t’éclairer. SPD

  4. Y’a combien de pays africains qui utilisent le francs CFA? Et les autres, ils ont quoi de mieux que nous ? Famine, guerre, inhabitée… Laissez les tranquille.

    • Fausse comparaison mon ami,le franc CFA a ete cree pour voler l,afrique donc essaye autre chose a moins que tu est aussi un voleur.A.S UN ALGERIEN VIVAQNT EN SUEDE et solidaire de mes Amis ANTI CFA VOILA MA REPONSE CHER HAMZA.

  5. souvenez que c est quand jacque chirac quitte le pouvoir qu il dit pretendre aimer l afrique en declarant que la grande partie de l argent que porte le porte monaie des francais est le resultat des pillates que la france fait en afrique!!!nous ne sommes pas dupes!!la liberté ne se negocie pas!!!pourquoi a ce moment si IL TROUVE QU IL FAUT DISCUTER!!!quand le fusil change d epaule !!suivez mon regard!!!!le train de la liberation est en marche et rien ne peut l arreter !!!!vive l afrique libre!!nous vaincrons!!!!

  6. Les Africains faites gaffe le roi des voleurs en a entubé plus d’un, il connait son affaire, sans foi ni loi avec sa bonne mine de social traître des années 40 au service de Vichy, il est purement au service de la finance, il a trop besoin ,ça m’étonnerait qu’il lâche quoique ce soit, le diable est dans les détails! Tout ce qu’il dit n’a plus aucune importance , dans quelques semaines il ne sera plus aux affaires.

  7. chers frères et sœurs africains le chef d’états africains qui refusera le changement du francs cfa que son peuple ce revolte contre lui…….

  8. chers frères et sœurs africains le chef d’états africains qui refusera le changement du francs cfa que son peuple ce revolte contre lui…….

  9. QUIL SOIT OUVERT OU PAS,NOUS EN AVONS MARRE DE CETTE MONAIE.CETTE DEVISE QUI NOUS REND ESCLAVE. EN REALITÉ IL EXISTE UNE CERTAINE FORME DE DEVALUATION QUI NE DIT PAS SON NOM.IL SAGIT BIEN DE LINFLATION TOUS AZIMUTE DES PRODUITS IMPORTÉS.ET LA BAISSE CONSIDERABLE DES PRIX DE NOS MATIERES PREMIERES EN AFRIQUE DE LOUEST.

  10. Aucun chef d’Etat africain ne peut accepté ce vol de pays africain orchestré par la france s’il a véritablement les capacité de comprendre le systeme machiavélique que cette france utilise pour controler ces ancienes colonies. Il n’apartient pas a la france d’organiser des rencontres des differents ministres de l’économie des pays africains pour lui formuler des “propositions” quant a l’avenir de cette modite monnaie le francs CFA.l’euro aux européens et les Etats africains avec leur monnaie. Honte a la france.

  11. Le système franc CFA est l’arme absolue qu’utilise la FRANCE pour continuer d’asservir les pays francophones d’Afrique. Ainsi donc, la FRANCE à travers ce système nazi contrôle le niveau de crédit à allouer pour le développement de ces pays. Mais ce n’est pas tout, ce système est une RENTE pour la FRANCE qui s’accapare de 50% des réserves en devises desdits pays africains. Vous avez-dit HOLD-UP? Le mot est fait.

  12. Que les présidents en place profitent de cette occasion qui leur est donnée pour écrire leurs noms dans le livre d’or des grands présidents africains au bonheur de leurs populations respectives. Les présidents africains concernés par le FCFA dont la disparition est l’une des solutions à l’émergence de ses pays, n’ont véritablement pas de solutions à proposer à la France.tous ce que nous attendons d’eux, c’est leur retrait pur et simple de ce machin qui tue notre économie. Bien évidemment il ne sera pas question pour chaque pays de battre sa propre monnaie. Mais, de choisir une monnaie unique pour chaque communauté économique et monnetaire respective.

  13. Pourquoi negocier de notre souveraineté avec autre etat? Je crois que nous allons sévir cette fois ci. On verra quel chef d’état va refuser le remplacement du CFA.

  14. Hollande s’en va et il parle de revoir le cas CFA. C’est un escroc. Aussi il n’en a parlé qu’avec ADO le menteur du siècle qui est loin d’être un homme d’état. Nègre blond aux yeux bleus.
    Mais en réalité ils n’ont parlé que de Bagbo le patriote l’africain Digne et ont décidé de le laisser croupir (Bagbo) en prison encore au moins une décennie pour qu’après sa sortie il soit carrément un homme fini foutu au vrai sens des mots. Mais ADO finira très très mal. C’est une prophétie qui ne vient pas de moi. C’est écrit.

  15. La traverssee’dela mer rouge. La souffrance de son peuple en Égypte. La délivrance ssi son peuple l.accepte qui.il est sauveur et je crois par le sain ex prit dieu parlera a nos chefs d’État..

  16. Il est temps que l’Afrique pense à elle-même. Prendre en main les ressorts de notre propre développement telle doit être notre point de mire. Au nom de quoi peut on encore demander un refuge pour nous abriter 50ans après nos indépendances. La France est disqualifiée…

  17. « “En prévision de la réunion des Ministres de la zone franc CFA qui se tiendra en avril à Abidjan, François HOLLANDE a réaffirmé son ouverture à toutes les propositions que les Etats membres de la zone pourraient formuler à cette occasion (…)” Et le président français d’insister : cette monnaie appartient aux pays de la zone. Avis que ne semble définitivement pas partager les détracteurs du Franc CFA. »
    Précision de taille : nous ne sommes pas des détracteurs mais des opposants voire des pourfendeurs de la monnaie coloniale. Nous voulons :
    1 – Redonner généreusement à la France ce qu’elle nous a donné pour mieux nous exploiter le Franc des Colonies Françaises d’Afrique. Déjà la dénomination est abjecte pour des pays soi-disant indépendants depuis plus de 50 ans.
    2 – Il n’existe aucune souveraineté sans politique monétaire et sans politique budgétaire.
    3 – La politique monétaire, donc battre sa propre monnaie est une arme redoutable au service de la croissance et du développement.
    4 – Combien de nos dirigeants ont été assassinés ou renversés ou emprisonnés ou isolés par la France en raison de leur projet d’avoir leur propre planche à billets. Des noms ! Olympio, Sékou Touré, Gbagbo, Kadhafi …
    5 – Nous ne voulons plus que la France nous expédie la masse monétaire qui doit être en circulation dans nos Etats c’est-à-dire des expédients. C’est un jeu de dupe. Elle envoie juste le minimum pour nous maintenir en situation de dépendance et depuis quand le maître libère l’esclave.
    6 – Nous ne voulons plus le monopole que vous avez sur nos ressources ; les contrats qui stipulent que toute matière première doit être proposée préalablement à la France et c’est quand la France n’en veut pas, que nous pouvons vendre ailleurs ; pour les sceptiques : l’exemple de l’uranium du Niger et le pétrole du Gabon.
    7 – Nous ne rembourserons aucune dette, tout doit être effacée. De qui se fout-on ? Qui doit de l’argent à qui dans ces affaires ? Je connais le principe de comment la France prête aux états africains leur propre argent. Comme ce qui se pratique dans le secteur de la grande distribution. Par ailleurs où sont passés nos milliards intérêts ? Et les 500 millions de dollars par an sur la communication téléphonique ? J’en passe….
    8 – François Hollande, ne torpillez pas le processus de notre vraie indépendance. Attention aux présidents africains, au diviser pour mieux régner, le partir pour mieux rester. Il est hors de question que chaque pays batte sa monnaie. On veut une monnaie unique pour ce qui convient d’appeler désormais le feu CFA.
    9 – Reprenons entièrement le projet de Kadhafi et c’est cela que nous voulons faire et rien d’autre : le FMA, le Gold Standard exchange, UEA …. Les présidents des Etats africains pour une fois, soyez courageux, vous avez laissé assassiner Kadhafi par lâcheté alors que vous avez tous mangé dans sa main. Honorer au moins sa mémoire en mettant ses projets en place.
    10 – Le principe est simple : ‘’spolieur’’, payeur. Pour les sceptiques aller sur you tube et taper le franc CFA + Ensuite taper les vraies raisons de l’assassinat de Kadhafi. Quittons ensemble ce CPI, où Sarkozy, Georges Bush, BHL … devraient y être. Honte à la France d’avoir mis en place pour les Etats francophones ce que les Nazis lui ont fait sur leur propre monnaie autrefois. Décidément les peuples, les Etats qui ont commis les pires ignominies au monde, de ceux-là, nous n’avons pas de leçon à recevoir. [Je fais l’économie de l’esclavage, de la colonisation, du néocolonialisme, les chaires à canon, les expériences chimiques et biochimiques]. Le jour viendra où tous ses comptes vont être soldés. D’abord, développons-nous et ne rien attendre de l’étranger. SPD

    • Je partage votre point de vue Septime Potan DAUDET. Nous ne pouvons plus offrir à la France de nouvelles chaînes pour nous maintenir dans l’esclave,en leur faisant croire que nous sommes à l’aise avec une monnaie de singe qu’il impriment chez eux et nous l’imposent (15 pays africains).
      Un journal économique allemand accuse la France de piller chaque année 440 milliards d’euros aux africains à travers le Franc CFA, a t-on bien fait le calcul? ce devrait être plus ou au moins le double. 40% des recettes douanières et fiscales sont versée à la France chaque année, 65% de nos devises d’exportation sont confisquées par la France parce que nous utilisons leur monnaie, et nous ne pouvons même pas “importer”un sac de bitume pour fermer les nids d’éléphant (+que les nids de poules).Ils ont le culot de nous dire que les échanges entre les deux zones CFA ne représentent que 2% dans un sens et 3% dans l’autre. Pourquoi ont-ils éclaté les deux zones CFA? pour inhiber les échanges avec le Nigéria notre puissant voisin 1ere économie d’Afrique. Après la globalisation hier, c’est aujourd’hui l’APE; y a t-il une différence? N’est-ce pas la même logique de nous maintenir pourvoyeurs des matières premières et eux (la France et l’Europe) exportateur des produits finis vers l’Afrique? pour eux la valeur ajoutée et pour nous la monnaie de singe. Un kg de café coûte de nos jours moins de 1 euro et 1 kg procure 50 tasses de café expresso à 100 euro selon M. Chirac maire de Paris. 100 euro pour eux, 1 euro pour le paysan “Camerounais”. N’est ce pas là un marché de dupe???. Avec un système éducatif calqué essentiellement sur la consommation au lieu de la production-transformation.
      Les préalables pour l’indépendance des pays africains sont connus. Il faut les considérer comme caduques, et créer sans délai la Monnaie Africaine que le Président Kadafi a payé de sa vie, une monnaie basée sur l’or dont l’Afrique est la 2e réserve mondiale. Que l’Union Africaine prenne ses responsabilités face à l’histoire. Si l’UA n’est pas prète, que la CEMAC ou la CEEAC(pourquoi pas) franchisse le pas. Par les emprunts obligataires, les pays de la sous région ont montré qu’il peuvent mobiliser leurs ressources pour assurer leur développement.
      Avons nous si vite oublié les plans d’ajustement structurels(PAS), stériles à nous imposé par le FMI et qui nous ont plongé dans une pauvreté indescriptible pendant 20 ans?
      Nous avons une main d’oeuvre aussi compétente que la leur, capable de lever le défi technologique et du développement de l’Afrique. Il est inadmissible que l’Afrique du Sud par exemple, aille négocier le cacao camerounais à Paris. Nous devons accentuer la pression pour que 2017 soit celle de la naissance d’une monnaie africaine. La monnaie est un symbole de souveraineté, nous devons entièrement contrôler notre monnaie et développer notre industrie d’armement.

  18. La France devrait s’inquiéter de son avenir économiquement incertain qui aura une sérieuse répercussion sur son rang de classement de grandes puissances au lieu d’être ouverte à ce qui ne la regarde pas. La zone franc ne doit pas proposer sinon divulguer sa stratégie d’adoption de la monnaie unique pour le bien être de la population.

  19. Bof! A quoi cela va t’il servir de faire des propositions à François Hollande quant on sait que dans 2 mois exactement il ne sera plus à l’Elysée. Comme à son habitude il adopte la posture du lutteur ottoman.

  20. Nos autorités sont elles capables de faire des propositions concrètes a la France? Pas sûr. Le problème du FCFA est simple. 1. sa dénomination 2. son lieu d’émission et 3. sa valeur par rapport a l’Euro qui est très très faible (1 euro = 656 fcfa)

  21. Les africains veulent avoir leur monnaie.on doit single mentioned remplacer le fcfa par des 2 monnaie Regionale une ouest africaine et une central africaine et qui seront gerees entierement par les banques Centrales de ces pays sans aucune intervention de la france.

  22. Donner a l’Afrique sa pleine et entière Souveraineté, tant sur le plan Diplomatique que Monétaire rendre tous les pays de ce continent sous tutelle en tant que ancienne colonies leurs libre arbitre dans leurs choix de garder le franc CFA ou la liberté de frapper monnaies, et aussi de conclure avec les pays industrialisés des accords commerciaux pour un commerce équitable, pour leurs permettre une meilleure rétributions de leurs ressources pour leurs permettre un meilleur développement économique et social

    • NON ET NON ON NE GARDERA JAMAIS LE CFA C’EST UNE MONNAIE DE SINGE NON CONVERTIBLE AVEC ARRIMAGE NOUS DEVONS QUITTER TOUS PAS LE CHOIX ET BATTRE NOTRE PROPRE MONNAIE COMMUNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here