Françafrique: Après François Hollande, Claude Bartolone nargue à son tour les africains sur la question du franc CFA

Partages

Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale française, est en tournée en Afrique francophone. Après l’étape du Bénin en début de semaine, il a mis le cap sur le Burkina Faso où il a été accueilli ce jeudi

Réagissant sur le débat en cours autour de l’avenir du franc CFA, comme François Hollande peu avant lui, Claude Bartolone s’est vidé dans une longue tirade riche en enseignements. Il déclare : « Le franc CFA, c’est une monnaie africaine. Comme l’a dit le président François Hollande, nous sommes à la disposition de ces pays qui ont comme monnaie le franc CFA pour savoir ce qu’ils veulent comme orientation monétaire et économique. Il y a certes les réserves à la banque de France mais la France ne les utilise pas. Aujourd’hui, le lien qui existe entre le franc CFA et l’euro a permis une stabilité à garantir les échanges, la convertibilité ».

Le clou de la déclaration de Claude Bartolone c’est quand il annonce, un brin cynique : «  Et comme le président François Hollande a eu l’occasion de le repréciser, je le redis ici, s’il y a des propositions qui sont faites par les pays africains qui ont cette monnaie en partage, nous serons à leur disposition ».

Articles similaires:

17 Commentaires

  1. qu’l pleut ou nege ,la france petit ‘f’ sera colonisee par l’Afrique et elle deviendra le pays le plus pauvre de la planet en 2050 .les perfet africains doivent avoir honte …

    • Non aux francs CFA .que la France veule où par c nôtre choix nous les africain. La colonie français na jamais évolue
      .trop des guère trop des problèmes en Afrique pour satisfaire la France. À notre tour aussi

    • Ce serait avantager les fraudes et la planche a billet. C’est facile. Une honte pour la zone fera incapable par manque d’odace et de responsabilité à prendre leur destin en main. Imaginez vous un talon sur la machine à fabriquer le fcfa basé à bordeau…un va se gouinffrer de billet comme jamais à l’image de beacoups d’autre africain irresponsable. Prenons nous au sérieux..

      • Merci mais où fabrique t on le cedi ghanéen le n’aura nigérian le franc guinéen le dollar libérien le dinar tunisien etc…

  2. C’est honteux pour les dirigeants des pays de la zone CFA qui se sont succédés à la tête des différents pays depuis les indépendances, et très révoltant pour les générations actuelles que l’Afrique francophone soit toujours tenue en laisse par la France à travers le FCFA et la francafrique dont les méfaits crèvent l’œil et sont exposés partout. La décision d’abandon du CFA doit être collective pour réduire les réprésailles de la france qui tomberait ainsi dans une “insignifiance économique” comme l’a écrit un dirigeant allemand. Et nos dirigeants ne doivent plus avoir peur de passer à l’acte car, ils sont suffisamment soutenus par la population. Il est temps d’arrêter de se comporter comme de petits enfants qui doivent toujours demander à la france ce qu’il faut faire avant d’agir. « …s’il y a des propositions qui sont faites par les pays africains qui ont cette monnaie en partage, nous [la France] serons à leur disposition »; Si la monnaie nous appartient, au nom de quoi devrions-nous faire des propositions à la France? Parce que le trésor français détient nos réserves dites de change?

  3. Il ne faut pas attendre forcément une rupture collective. En cas de sortie individuelle du Bénin de la zone cfa, il faut d’abord apprêter le pays à l’Anglais et les langues locales (comme ce fut le cas au Rwanda), puis quitter ensuite.

    Quitter la zone cfa et le français comme langue nationale en même temps. C’est le secret de la réussite de l’abandon du francs des colonies françaises d’Afrique.

  4. Restez-la’ a’ agir comme des enfants qui tooujours aller voir papa avant de prendre de decision.

    Prenez votre destin en main, tout en commençant par l’unité et après le boycotte de cette monanie coloniale.

    Ils savent eux-mêmes que nous sommes entrés dans une nouvelles ère. Il faut donc couper le cordon ombilicale de l’esclavage économique et mentale.

    Pur et simple.

  5. Les axes de fonctionnement du franc cfa et surtout le dépôt des réserves de change au trésor français, la possibilite par la france de bloquer les appels de fonds faits par nos banques primaires et la force de manipulation que confère a la franc le franc cfa sont tant situations qui empêchent les pays africains ayant comme monnaie le cfa de jouir de leur souveraineté.

  6. De tout ce que je lis depuis un certain temps,personne n’a songer dire que les réserves du franc CFA qui dorment soit-disant au trésor public français servent a maintenir la parité, mais de quelle parité vous parlez ? A partir du moment où il n’existe aucune convertibilité même en France ?! C’est encore nous prendre pour des gens qui ne comprennent pas grand chose… en tout état de cause,la nouvelle monnaie Africaine ne sera arrimer à aucune monnaie européenne, les Africains doivent être ferme la dessus un point c’est tout,nous avons trop été berné sur ce point, bref, a bon entendeur salut…

  7. Kil aille se faire foutre…. les pays Africains sortiront du cfa et il n’y aura pas de négociation. ..ils se prennent pour DIEU. ..s’en ait fini…en marche pour la révolution et la lutte continue

  8. Ce monnaie maintient toujours l’afrique au sous développement. Vous voulons nos propres monnaies nationales. C’est grande Bretagne qui fait partie de la zone hero ou sa sortie sera négocié dans deux ans mais l’Afrique dois décider librement de son économie

    • Si le gouvernement francais decide autrement c’est que le francs cfa sauve l’economie francaises donc il est grand temps qu’on jette cette monaie battard au profit de creer notre propre monaie ok

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.