Marine Le Pen agite le spectre de ‘‘la guerre civile’’ du fait des ‘‘étrangers’’

Partages

L’immigration. C’est le sujet à la mode un peu partout sur la planète.

Les étrangers sont le bouc-émissaire parfait quand il faut expliquer la violence, l’absence d’emplois pour les nationaux, etc. ; le thème est devenu l’arme parfaite pour imposer la cadence à une campagne électorale et gagner les élections. Une qui l’a compris dès sa naissance (puisqu’elle le tient de son père) et joue mieux que quiconque sur la peur des étrangers pour renflouer les urnes en sa faveur, c’est incontestablement Marine Le Pen.

Depuis des mois, elle caracole en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle française du mois prochain. Dans ce contexte, il ne faut pas compter sur la nouvelle égérie du Front National (FN) pour se passer d’un discours anti-immigration qui fait recette.

Pour Marine Le Pen, la guerre civile en France n’est plus un fantasme

Hier lundi, au cours d’une conférence présidentielle sur la citoyenneté dans les Salons Hoche de Paris, la candidate FN a prouvé, s’il en était encore besoin, qu’attiser la peur de l’étranger reste et demeure son sujet de prédilection. Tapant sans ménagement sur la politique française en matière d’immigration qu’elle qualifie d’ « absence de toute politique », Marine Le Pen prévient que 40 ans d’immigration ont engendré « la perspective d’une guerre civile ». La fille et digne héritière de Jean-Marie Le Pen s’explique : «Depuis 40 ans au moins, tout observateur lucide et objectif voit monter les problèmes quand depuis trop d’années, d’intimidations en intimidations et d’agressions anti-françaises en actes terroristes, la perspective de la guerre civile n’est plus un fantasme».

L’autre disait en 2007 à Dakar que ‘‘Le drame de l’Afrique c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire’’  Une boutade que pourrait bien reformuler Marine Le Pen à son avantage, elle qui pense, avec son propre style, que ‘‘le drame Français ce sont ces migrants qui, année après année, par millions, sont entrés et se sont établis en France’’.

Un discours anti-immigration qui fait bonne recette électorale

Son discours doit plaire à la France. La preuve, elle est certaine de se qualifier pour le second tour de la présidentielle d’avril prochain. Alors elle pousse le bouchon loin, trop loin, en voyant dans la proportion des ‘‘étrangers’’ en France un détonateur de ‘‘guerre civile’’. Une posture qui la met à ses aises pour dénoncer ensuite les ‘‘dizaines de milliards d’euros’’ de la politique de la ville en France qui, selon elle, constituent des montants «gaspillés contre la France dans le lâche espoir d’acheter la paix civile».

Pendant la campagne électorale américaine, Donald Trump a tiré sans ménagement sur les étrangers, les rendant responsables de tout et n’importe quoi ; la dérive anti-immigration et l’escalade verbale contre les migrants ont porté des fruits, puisqu’il a été élu président de la République. Pourquoi Marine Le Pen, qui caresse le même rêve, se priverait-elle des mêmes excès ?

Articles similaires:

1 Commentaire

  1. MARIE LEPEN
    BRILLANTE FEMME MAIS BIEN DE PASSER DANS LE RAVIN ACEC DOSSIER….IMMIGRANTS…
    MADAME QUE SERAIT. LA FRANCE ECONOMIQUEMENT SANS LES 14 PAYS UTILISANT LE CFA ? MADAME. CONNAISSIEZ VOUS L APPIRT DES TIRAILLEURS AFRICAINS PENDANT LA DEUXIEME GUERRE FRANCE ET LE PAYS DE GOETHE…
    FRANCAISES FRANCAISES VOUS QUITTEREZ LA DEUXIEME PLACE DE. PUISSANCE DE L UNION EUROPEENNE AVEC MARIE LEPEN
    ELLE FERAIT MIEUX D EXIGER AU PAYS COLONISES UNE REGLE D INSTALLATION D USINE DANS LES PAYS CFA. OU LES DITS PAYS DEMARERONT LEUR ECONOMIE SANS USURE AVEC CETTE GOURMANDE FRANCE

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.